Bientôt des trains entre Abu Dhabi et Dubaï ?

Parcourir en train l'ensemble des Emirats Arabes Unis : un projet en passe de devenir réalité. Etihad Rail, l'entreprise nationale des chemins de fer des E.A.U, a achevé 75% des travaux de construction du cœur de sa ligne trans-émirats reliant Abu Dhabi à Dubaï.
Etihad Rail durant la conférence Middle East Rail 2022 à Abu Dhabi.. (photo : Victor Besa / The National)

Ce serait une révolution au pays où avions et grosses berlines sont rois et reines : un système de trains à grande vitesse reliant l’ensemble des métropoles des Emirats Arabes Unis. Alors que se tient à Abu Dhabi la conférence Middle East Rail 2022, Shadi Malak, PDG d’Etihad Rail, le développeur et l’opérateur du réseau ferroviaire national des Émirats arabes unis, a révélé les progrès réalisés pour assurer la connexion ferroviaire du pays. Et permettre enfin aux voyageurs de passer de l’avion ou de la voiture à un mode de transport plus soucieux de l’environnement.

Le rail, avenir des Emirats

« Nous sommes dans une position privilégiée, car nous pouvons changer le visage de la logistique et de la mobilité dans ce pays, en aidant à connecter les industries, les entreprises et les personnes, en soutenant le tourisme, tout en faisant du rail la pierre angulaire des initiatives gouvernementales globales des E.A.U.« , a-t-il déclaré dans son discours d’ouverture à Middle East Rail 2022.

Sur les services d’Etihad Rail, Shadi Malak a expliqué sa stratégie : « Nous voulons utiliser une approche centrée sur le client. En introduisant un service moins cher, plus rapide, plus fiable et durable, le rail va changer la perception du public sur la façon dont nous transportons nos biens et nous-mêmes. Cela donne au rail la possibilité de se placer en tête des solutions de logistique et de mobilité dans les E.A.U.« .

Le réseau s’étendra sur 1 200 km de la frontière de l’Arabie Saoudite à celle d’Oman. Un premier tronçon est de fait déjà achevé. Depuis 2016, des trains circulent déjà entre Shah au centre du pays et Ruwais à l’ouest. Les travaux se concentrent désormais sur ce qui est le cœur du trafic de la ligne : le tronçon Abu Dhabi/Dubaï. Cette liaison entre les deux émirats s’étend sur 256 kilomètres et comprend 29 ponts, 60 passages à niveau et 137 canaux de drainage. La jonction ferroviaire est devenue effective en mars.

36 millions de passagers attendus chaque année

La date de lancement de la ligne de passagers et l’itinéraire exact de ce service ne sont pas connus. Shadi Malak a cependant donné quelques précisions durant la conférence : « 28 mois après le début de la construction, nous avons achevé plus de 75 % de notre réseau« , a-t-il assuré. Ce qui permettrait d’anticiper une ouverture vers 2024 au plus tard en se basant sur les chiffres du PDG d’Etihad Rail.

La ligne devrait transporter plus de 36 millions de personnes par an d’ici 2030. Les trains de passagers circuleront à une vitesse pouvant atteindre 200 km/h et relieront 11 villes et régions. Chaque train pourra transporter environ 400 personnes. Sur Abu Dhabi-Dubai, le temps de trajet s’élèverait ainsi à 50 minutes et atteindrait 100 minutes entre Abu Dhabi et l’émirat de Fujairah.

Avec un réseau ferroviaire reliant les principaux centres de commerce, d’industrie et de population, le train devrait ainsi devenir le moyen de transport interne le plus utilisé des Emirats. Et contribuer à une réduction significative des émissions de carburant et de CO2 dans le pays.

Une nouvelle révolution que décrit ainsi le PDG d’Etihad Rail. « Nous sommes en mesure de façonner le secteur, de redéfinir les modèles commerciaux et le comportement humain. Je crois sincèrement que l’avenir du transport est entre nos mains, et chez Etihad Rail, nous nous engageons à favoriser la vision de nos dirigeants et à jouer un rôle intégral dans la transformation des E.A.U. pour les générations futures. »