Turkish Airlines confirme son installation sur le nouvel aéroport d’Istanbul

Après avoir été repoussés à trois reprises depuis octobre 2018, les débuts officiels de New Istanbul Airport sont fixés entre le 5 et 6 avril. Le plus grand aéroport d’Europe sera totalement fonctionnel le 7 avril au matin.

Istanbul
Le transfert des activités entre Atatürk et Istanbul New Airport aura lieu le 5 avril

C’est quasiment chose faite. Après trois reports de son ouverture totale au trafic, New Istanbul Airport va finalement reprendre toute l’activité de l’actuel aéroport international d’Istanbul Atatürk. Les autorités aéroportuaires, tout comme la direction de Turkish Airlines, ont confirmé que le transfert aura lieu le vendredi 5 avril, à 3 heures du matin.

Le transfert de toutes les activités aériennes vers la nouvelle plate-forme durera 45 heures pour s’achever le samedi 6 avril a 23h59. Les passagers doivent cependant s’attendre à faire face à des difficultés durant cette période. Les autorités ont en effet indiqué que pour maîtriser au mieux ce gigantesque déménagement, les deux aéroports d’Atatürk et d’Istanbul New Airport fermeront au trafic passagers durant douze heures le 6 avril, soit entre 2h00 et 14h00. On estime que 47 000 tonnes de matériels seront transférées d’une plate-forme à l’autre.

le plus grand transfert de l’histoire de l’aviation

Le dernier vol de Turkish Airlines à Atatürk sera la ligne Istanbul-Singapour le 5 avril au soir. Le premier vol depuis Istanbul New Airport décollera à 14h00 à destination d’Ankara. Quelque 5000 camions seront impliqués dans le déménagement. Ce qui représentera, selon İlker Ayci, Président du conseil d’administration et du comité exécutif de Turkish Airlines, « le plus grand transfert de l’histoire de l’aviation, les équipements déplacés pouvant couvrir l’équivalent de 33 terrains de football. » Plus de 1800 personnes participeront au transfert.

Vous aimez cet article ? Recevez notre newsletter

Le transfert vers New Istanbul Airport donne enfin à Turkish Airlines les moyens de ses ambitions. La compagnie nationale turque a transporté l’an passé plus de 75 millions de passagers sur ses 332 appareils contre 69 millions de passagers et 329 appareils en 2017, un record absolu. Le taux de remplissage a d’ailleurs progressé l’an dernier de 2,8 points pour atteindre 81,9% contre 79,1% en 2017.

La plate-forme d’Istanbul, qui permet de traiter 90 millions de passagers dans sa première phase, est devenue au fil des années un hub puissant entre est et ouest, particulièrement pour la compagnie nationale. Turkish Airlines offre ainsi un réseau de 306 destinations à fin 2018, dont 114 villes d’Europe, 34 villes au Proche et Moyen-Orient (hors destinations domestiques), et 37 villes d’Asie/Pacifique. En 2018, le nombre de passagers en transfert a atteint 23,4 millions en hausse de 7,8%, les transferts d’une destination internationale à une autre plateforme internationale représentant 56% de tous les passagers en transit à Istanbul.

Selon les plans de croissance de Turkish Airlines dévoilés début mars, la compagnie va lancer des vols sur Nantes en France (soit sa septième destination dans l’Hexagone), ajouter en Asie une troisième fréquence quotidienne sur Bangkok et inaugurer une liaison sur Denpasar en Indonésie et se lancer sur Sharjah aux Emirats Arabes Unis.

Changement des codes d’aéroport

Le nouvel aéroport d’Istanbul était apparu en code IATA dans les horaires sous l’abréviation ISL en octobre dernier. Avec le transfert définitif sur New Istanbul Airport, les codes IATA changeront. Dès le 6 avril à 3h00, le code IST de l’aéroport d’Atatürk sera donné au nouvel aéroport tandis que l’ancien aéroport d’Atatürk, qui accueillera désormais les vols de fret et de passagers VIP, récupérera le code ISL.