Uber augmente ses prix pour passer au vert

Depuis le 6 janvier, les tarifs Uber ont augmenté sur l’ensemble des gammes de véhicules, sauf pour l'offre Uber Green. Uber entend ainsi prendre le virage durable plus rapidement, en convertissant les voyageurs et les chauffeurs.
Uber Green
Uber entend atteindre 50% de véhicules électriques en France d'ici 2025

Uber entame l’année 2021 en mettant d’emblée ses bonnes résolutions en application. Pour atteindre les objectifs durables dévoilés quelques mois plus tôt – à savoir 50% de véhicules électriques en 2025 et la suppression des véhicules diesel dès 2024 sur le marché français – de nouvelles mesures entrent en vigueur. Celles-ci s’articulent autour de deux axes : inciter à la réservation de véhicules électriques ou hybrides chez les voyageurs, et à leur acquisition par les chauffeurs.

Concernant le premier volet de cette politique, une augmentation des tarifs est entrée en vigueur le 6 janvier. Celle-ci atteint 0,03 euros par kilomètre, soit une hausse de 0,15€ sur un trajet de 5 km, par exemple entre le 9e arrondissement de Paris et la Gare de Lyon, ou de 0,75€ sur un trajet de 25 kilomètres, comme entre le centre-ville de Marseille et l’aéroport. Cet « extra » concerne l’ensemble de la gamme de véhicules Uber (UberX, Berline, Comfort, Van, Pool, Access ainsi que la nouvelle offre Moto), seul le service Uber Green échappant à cette hausse. « Pour encourager nos utilisateurs à utiliser Uber Green, qui permet de commander un véhicule hybride ou électrique, cette option devient la solution la moins chère pour se déplacer avec Uber », soulignent les responsables de la plateforme.

En outre, cette augmentation constitue en fait une contribution au développement d’une flotte verte sur le marché français. En effet, la direction d’Uber affirme que « Cette augmentation tarifaire sera dédiée à 100% aux chauffeurs », lesquels auront ainsi accès à une aide financière pour acquérir un véhicule électrique. Ce soutien devrait être également réparti entre la contribution versée par les utilisateurs et le soutien promis par Uber. A titre d’exemple, selon Uber, « un chauffeur qui utilise l’application environ 42 heures par semaine peut s’attendre à recevoir une aide d’environ 4 500 € au bout de trois ans grâce à l’effort conjoint : 2250€ financés par l’augmentation de 0,03 euros par kilomètre sur chaque course effectuée et 2250€ financés par Uber ». Uber estime le montant total de cette aide à 75 millions d’euros.

A en croire les études relayées par Uber, le marché français est déjà mature pour une telle démarche : 78% des utilisateurs de VTC seraient prêts à payer plus cher leur course pour accompagner la transition énergétique.