VTC : Taxify vient concurrencer Uber à Paris

Taxify se lance à Paris le 5 octobre. La plateforme de réservation VTC revendique une approche plus "éthique" que ses concurrents, et peut compter sur le soutien du géant chinois Didi Chuxing.

Taxify
Taxify arrive à Paris avec 5000 chauffeurs

L’arrivée de Taxify à Paris couvait depuis quelques semaines déjà. Depuis 10h ce jeudi matin, c’est donc officiel : l’application de réservation de véhicules avec chauffeur (VTC) est disponible dans la capitale. La plateforme revendique déjà 5 000 chauffeurs inscrits, et entend bien concurrencer frontalement le géant Uber. Son « secret » : une grille tarifaire attractive, et surtout une revalorisation du statut des chauffeurs. Sur le premier point, Taxify lance d’emblée une remise de 50 % pendant tout le mois d’octobre. Quant à la relation avec ses chauffeurs – régulièrement pointée du doigt chez Uber – le nouvel arrivant l’assure : « Taxify traite les chauffeurs avec respect, en leur permettant notamment de percevoir une rémunération plus élevée que sur d’autres plateformes concurrentes ». Les responsables de Taxify évoquent une commission de 15 % prélevée au chauffeur – « presque moitié moins que ses plus grands concurrents » explique-t-on – et insistent sur ce credo : « Des chauffeurs heureux délivreront forcément une meilleure qualité de service aux passagers ». Les utilisateurs, justement, auront eux accès à un service Client ouvert 24h/24, et pourront payer en espèces.

Markus Villig, CEO de Taxify

« Même si le secteur des VTC évolue beaucoup à Paris, il demeure un marché florissant pour les transports privés urbains et nous sommes heureux de nous y lancer », se félicite Markus Villig, fondateur et CEO de Taxify. « Nous avons écouté attentivement les souhaits des conducteurs et des passagers, et nous sommes convaincus qu’une alternative plus éthique est la bienvenue. Taxify arrive à Paris en tant que plus grande plateforme VTC européenne, apportant de meilleures conditions pour les conducteurs et de meilleurs tarifs pour les clients. Nous sommes très fiers de pouvoir offrir plus de choix sur ce marché, et de contribuer à l’amélioration de la qualité de service pour les consommateurs ».

Pour faire la différence sur Uber, Taxify ne mise pas tout sur la philanthropie. La plateforme estonienne lancée en 2013 – et  déjà présente dans 20 pays (EMEA et Amérique centrale) -, peut compter sur une force de frappe consistante depuis son alliance avec le géant chinois Didi Chuxing.