Premier Inn poursuit sa conquête du marché allemand

L’acquisition de 3 110 chambres par Whitbread vient grossir le portefeuille du groupe hôtelier. L’entreprise britannique compte bien continuer sa conquête de ce marché.

Whitbread a acheté 13 hôtels en Allemagne
Whitbread investit l'Allemagne avec 13 nouveaux rachats d'hôtels © Whitbread

Le groupe britannique Whitbread, propriétaire de l’enseigne Premier Inn, a annoncé le rachat de 19 hôtels en Allemagne. La marque hôtelière économique, très présente sur le marché britannique, avait déjà commencé à entrer sur ce marché avec un premier établissement de 240 chambres ouvert à Francfort. 11 autres hôtels équivalent à 2 400 chambres sont également en construction. Les nouvelles acquisitions de Whitbread sont divisées entre des projets en constructions, 13 pour 2 140 chambres, et ceux étant déjà ouverts au public, 6 pour 970 chambres. Les nouveaux établissements du groupe ne seront exploitables qu’en 2020. La transition entre Foremost Hospitality Group GmbH et Whitbread prendra deux années, d’une part pour finir la construction de certains hôtels, d’autre part pour transférer la gestion d’une entreprise à l’autre.

Le groupe Whitbread mise sur des similarités économiques avec le Royaume-Uni

A cette date, la marque Premier Inn proposera 31 hôtels en Allemagne soit 5 720 chambres. Cette incursion du groupe britannique s’explique par une similarité entre le marché allemand et britannique. L’hôtellerie germanique équivaudrait à celle du Royaume-Uni d’il y a dix ans : « Nous croyons que l’Allemagne possède de nombreux moteurs de croissance structurels similaires à ceux ayant fait le succès de Premier Inn au Royaume-Uni », argumente Alison Brittain, directrice générale de Whitbread. Les petits hôtels indépendants laisseraient place aux grands groupes. Les connaissances accumulées par Whitbread permettraient donc à la marque Premier Inn de s’installer fermement sur un marché hôtelier 35 % plus grand que celui du Royaume-Uni.