Wizz Air encourage une mobilité totale

La compagnie ultra-low cost Wizz Air étend son impact sur l'industrie du voyage. Le transporteur vient de lancer une application mobilité intégrant de nouveaux modes de transport.

Confrontée à une demande aérienne atone mise à mal par la pandémie de coronavirus, le transporteur Wizz Air tente de se réinventer. Elle vient de signer avec CarTrawler, fournisseur B2B de solutions de location de voitures et de mobilité, une plate-forme intégrant vols et transferts au départ comme à l’arrivée. CarTrawler travaille déjà avec Emirates, KLM ou American Express.

Wizz Air devient ainsi la première compagnie low-cost dans le monde à avoir sa propre plateforme de réservation de taxis et de transferts privés dans ses applications -iPhone ou Android. Wizz Ride est aux couleurs de la compagnie et est proposée dès la réservation d’un vol. Elle s’apparente à « un guichet unique » intégrant tous les éléments liés à la mobilité.

Selon Aileen McCormack, Directrice Commerciale de CarTrawler, « Wizz Air va transformer l’expérience de réservation de ses clients et révolutionne la façon dont les produits auxiliaires sont utilisés par les compagnies aériennes ».

Pour le Directeur Commercial de Wizz Air, George Michalopoulos, le nouveau service permet en fait de proposer un voyage sans stress. Il permet au passager d’obtenir sur une application unique une prestation mobilité  complète. « Nos clients économisent du temps et de l’argent », souligne-t-il.

Les services annexes sont au coeur de la stratégie Wizz Air

Wizz Air de fait travaille de plus en plus sur une panoplie de services annexes. Si ces tarifs aériens restent extrêmement bas, la compagnie aérienne réalise ses recettes sur tout le reste. Ce qui va de la réservation à l’enregistrement des bagages, de la possibilité de s’asseoir côte à côte à l’embarquement prioritaire.

Par exemple, si un vol sur Orly-Budapest le 12 janvier est vendu à 12,99€ -tarif le plus bas, il grimpe à 55,74€ sur le tarif suivant, « Wizz Go ». Ce dernier inclut bagage, sélection d’un siège et embarquement prioritaire. Mais c’est sans compter sur les autres éventuelles options…

Cette stratégie réussit financièrement à la compagnie. Selon les résultats communiquées par Wizz Air pour le premier semestre de l’année fiscale 2020/21, les services annexes représentent désormais 57,2% des recettes totales de la compagnie. Soit une dépense de 41,3€ par passager.

Pour le premier semestre de son année fiscale (du 1/04/2020 au 31/10/2020), Wizz Air a acheminé 6,5 millions de passagers, une baisse de 71% par rapport à l’an dernier.