Aéroports : grands travaux en région

Les aéroports français ont connu une excellente année 2017 avec une croissance du trafic de 5,7 %. Avec plus de 197 millions de passagers, les hubs français continuent d’investir dans de nouvelles infrastructures, notamment en région comme à Toulouse et Marseille, deux aéroports désormais au coude à coude par leur trafic passagers.

(DR David Aubert)
Toulouse Blagnac a enregistré une hausse record du trafic passagers en 2017: un million de voyageurs supplémentaires (DR David Aubert)

Expansion
Toulouse en mode croissance

On a certainement sablé le champagne à Toulouse Blagnac. En 2017, l’aéroport a enregistré un million de passagers supplémentaires en une seule année, soit un bond de 14,5 %. Un record absolu en France. Avec plus de 9,2 millions de passagers accueillis, Toulouse a ainsi détrôné Marseille dans le classement des aéroports français, devenant la cinquième plate-forme la plus importante du pays. Cette croissance s’appuie sur le trafic international, qui, l’an dernier, est passé à 30 %, à 4,5 millions de passagers ; une envolée qui doit beaucoup aux compagnies low-cost qui représentent désormais 41 % du trafic. Le succès de Blagnac s’accompagne, depuis 2017, de travaux qui doivent porter la capacité de l’aéroport à 12 millions de passagers. La première phase s’est achevée en avril avec l’extension du Hall D, s’étendant sur 3 000 m². Les passagers ont pu découvrir une zone de contrôle de sûreté centralisée qui débouche sur un nouveau Duty Free Shop, dont la surface a doublé. Cet espace accueille désormais un “corner” de produits régionaux et une boutique Airbus.

À terme, l’offre commerciale comportera 17 boutiques, contre 10 actuellement. Une amélioration qui concerne aussi la restauration avec de nouvelles enseignes internationales et françaises de qualité. Côté infrastructure, une jetée d’embarquement de 2 500 m², dédiée aux compagnies low-cost et régionales, s’est ouverte cet été. Enfin, l’année se clôturera avec l’ouverture d’un hôtel quatre étoiles NH de 148 chambres. Au total, 50 millions d’euros auront été dépensés, les actionnaires chinois de l’aéroport attendant désormais le retour sur investissement…

Modernisation
Une star pour reconfigurer Marseille Provence

Marseille-Provence-Coeur-aeroport-vue-departs-depuis-entree-du-coeur
© DR

L’aéroport de Marseille-Provence a toujours aimé les grandes signatures architecturales. Dans les années 50, ce fut Auguste Perret, pour les premiers hangars aéronautiques. Puis, dans les années 60, Fernand Pouillon dessina l’aérogare originelle. Plus récemment, Marseille avait fait appel à Richard Rogers lors de l’extension du terminal 1 aux halls 3 et 4. Et maintenant, le « cœur d’Aérogare », structure qui fera le lien entre le hall 1 et les halls 3 et 4, a été confié à une autre star mondiale, Norman Foster. L’investissement de 250 millions d’euros permettra au terminal 1 de porter sa capacité d’accueil à 12 millions de passagers par an. Ce cœur d’aérogare offrira 15 000 m² dédiés aux commerces, comprenant de grands espaces de repos et, même, une terrasse en zone d’embarquement avec vue sur les avions. À terme, une jetée apportera la touche finale à la structure. Ouverture du « cœur » en 2023 et de la jetée vers 2027.

Paris CDG

13 % des passagers à Roissy se voient confisquer un objet interdit en cabine. D’où l’idée de Paris Aéroport de proposer un service de garde de ces objets, baptisé Tripperty et présent depuis début 2018 dans les terminaux 2E (halls L et M) et 2F de Paris CDG. Les passagers peuvent ainsi réclamer la garde ou la réexpédition de leurs objets par colis. Une initiative qui pourrait être étendue aux autres aérogares.

Bâle-Mulhouse

Bâle-Mulhouse
© 123RF-adrianhancu

Cela faisait au moins quinze ans que la possibilité d’intégrer l’aéroport binational de Bâle-Mulhouse au réseau ferroviaire grâce à une gare dédiée est à l’état de projet. Un accord a été signé fin 2017 afin que l’aéroport soit relié au réseau TER et S-Bahn de Mulhouse et Bâle, mais aussi directement à Strasbourg et Colmar. Un peu de patience cependant, la liaison ne sera effective qu’en… 2025 !