Air France : un dernier vol en hommage à Berlin Tegel

L'ouverture du nouvel aéroport de Berlin Brandenburg International le 31 octobre sonne la fin de l'aéroport de Berlin Tegel, qui pendant 46 ans a été la porte d'entrée aérienne sur Berlin Ouest, puis sur le Berlin réunifié. Air France est la dernière compagnie internationale à y atterrir le 7 novembre prochain...

Berlin Tegel en 2019 (Photo: LC)

La consolidation de tout le trafic aérien sur une seule plate-forme sera effective le 8 novembre prochain sur l’aéroport de Berlin Brandenburg International (BBI), la nouvelle plate-forme aérienne de la capitale allemande.

Douze ans furent nécessaires à l’inauguration de BBI. Les scandales de corruption, les erreurs de construction ont de fait miné le développement de l’aéroport. Entre 2011 et 2018, son inauguration fut ainsi chaque année repoussée. Ce retard a finalement coûté au contribuable six milliards d’euros -dix fois plus que le budget initial!

Mais c’est enfin fait. La nouvelle plate-forme se situe là où se trouvait l’aéroport central de l’ex-RDA, Berlin Schönefeld. L’ancienne aérogare est d’ailleurs devenue depuis la semaine dernière le Terminal BER 5, nouveau code international aérien de BBI. Si l’esprit de Schönefeld survivra encore au Terminal 5- réservé aux ultra-low cost comme Ryanair-, l’autre aéroport de Berlin à Tegel fermera ses portes définitivement le 8 novembre prochain.

Le dernier vol à rejoindre Tegel sera celui d’Air France. Il atterrira le 07 novembre au soir en provenance de Paris CDG. Le vol AF1134 décollera à 20h40 de Paris pour atterrir à 22h25 à Berlin. Le 8 novembre, le vol BER-CDG décollera de BBI à 10h05.

Air France, compagnie historique de Berlin Tegel

Air France sera ainsi la dernière compagnie internationale à se poser à Tegel. Peu de gens savent en effet que la compagnie française est de fait l’opérateur historique de cet aéroport.

Dans l’ancien Berlin-Ouest, Tegel, situé dans le secteur militaire français, avait été construit en 1948 dans l’urgence. Il servait en effet, avec l’aéroport de Tempelhof, à accueillir les avions ravitaillant la partie occidentale de la ville, bloquée alors par les Soviétiques. A l’époque, sa piste de 2 400 mètres était la plus longue d’Europe…

Un aéroport donc idéal pour les nouveaux avions à réaction. Le 24 février 1960, Air France lançait le premier vol régulier vers Tegel à bord d’une Caravelle. L’aéroport devient dans les années 60 la plate-forme de vols charters ainsi que du vol direct Berlin-New York effectué par Pan Am. Finalement en 1974, Berlin Tegel devint le nouvel aéroport central de Berlin-Ouest.

Une Caravelle Air France passe devant l’aéroport de Tegel en chantier en 1973. (Photo: BFG)

L’architecture d’avant-garde de Tegel en faisait alors l’aéroport le plus innovant d’Europe. La forme hexagonale décentralisée de l’aérogare permettait en effet au passager de se rendre directement en voiture devant la porte d’embarquement. Moins de trois minutes lui étaient nécessaires pour parcourir les 30 mètres jusqu’au comptoir d’enregistrement et l’avion…

Là encore, Air France fut la première compagnie aérienne à utiliser la nouvelle aérogare de Tegel. Ses comptoirs d’enregistrement se trouvaient en Porte 14.

En 1975, l’ensemble des compagnies aériennes à Berlin-Ouest déménageait de Tempelhof à Tegel, ouvrant un nouveau chapitre dans l’aviation de la métropole.

L’aéroport berlinois continua de jouer un rôle important pour la compagnie. On se souviendra ainsi que Tegel fut l’un des rares à accueillir en 2017 les vols de Joon, filiale pratiquement mort-née d’Air France.

Berlin Tegel entre donc dans la légende samedi prochain. L’ancien aéroport devrait accueillir des logements, une université et un centre de recherche. Avec un élément qui ravira les amateurs des années 70: son architecture brutaliste, classée, sera bien préservée dans ses nouvelles fonctions.