Air Tahiti Nui et Aircalin : nouveaux avions, nouvelles classes

Depuis le 28 mars, Air Tahiti Nui a mis en service sur Paris son nouveau Boeing 787-900, le "Tahitian Dreamliner", et lance une nouvelle classe affaires et une Premium Economy. Air Tahiti Nui précède le transporteur Aircalin, qui lance également un nouveau produit avec l’arrivée de ses Airbus A330neo en août prochain.
Air Tahiti Nui
Michel Monvoisin, Pdg de Air Tahiti Nui

Boeing pour l’une, Airbus pour l’autre : il y a du mouvement dans le transport aérien dans le Pacifique français avec la livraison de nouveaux avions pour les deux transporteurs, Air Tahiti Nui et Aircalin. Air Tahiti Nui est de fait la première à mettre en service le premier de ses quatre Boeing 787-900 qui remplaceront d’ici août toute sa flotte d’Airbus A330.
Pour Michel Monvoisin, PDG de la compagnie, le choix du Boeing 787-900 Dreamliner correspond parfaitement à ce dont le transporteur avait besoin pour son réseau, à la fois très long courrier et très dispersé géographiquement. « Nous voulions des avions de capacités adaptées, autour de 300 sièges. Or, l’Airbus A350 se positionne plus comme concurrent du Boeing 777 avec ses 360 sièges. Ce qui voudrait dire que l’on pourrait difficilement rentabiliser notre vol sur Tokyo avec 50 places de plus », explique-t-il.

L’avion s’avère en outre particulièrement économe en carburant, réalisant une économie de 30% par rapport aux actuels Airbus A330. « C’est un argument de poids alors que notre clientèle, composée à 80% de voyageurs de loisirs est particulièrement sensible à la tarification », ajoute-t-il.

Le «Tahitian Dreamliner », a offert à la compagnie l’opportunité d’une refonte de ses classes, notamment avec la mise en service d’une classe Premium Economy, qui correspon à une forte demande des passagers. Selon Michel Monvoisin, les passagers rebutés par le prix de la classe affaires bénéficient désormais une alternative plus confortable que la cabine éco. « Notre Moana Premium Economy avec plus d’espacement et un siège offrant une meilleure inclinaison correspond donc parfaitement à cette attente. Nous avons 32 fauteuils dans cette classe et je dois avouer que je suis surpris par son accueil car elle se remplit déjà jusqu’à un an à l’avance », s’enthousiasme Michel Voisin.

La classe affaires a été également rénovée, proposant 30 sièges-lit inclinables à 180 degrés et d’une longueur de deux mètres, de très grands écrans vidéo proposant une interconnectivité avec tablettes et portables personnels. En outre, le wifi est disponible sur l’ensemble de l’avion. Les deux produits sont particulièrement appréciés sur l’axe Paris-Los Angeles où existe une forte demande affaires.

Dans quelques mois, ce sera au tour d’Aircalin de proposer un produit plus en phase avec les standards internationaux actuels. Le transporteur mettra en service d’ici juillet ses premiers Airbus A330-900neo. La reconfiguration de la cabine intégrera également 21 sièges en classe Premium Economy, situés entre la classe affaires Hibiscus avec ses 26 sièges et les 244 sièges en classe économique. La Premium Eco est dotée de fauteuils offrant un espacement standard de 96 cm, une inclinaison de 15.1 degrés et une excellente assise. En classe affaires, la compagnie monte réellement en gamme avec un fauteuil se convertissant en lit plat, contrairement à la version actuelle du siège en classe hibiscus. Le wifi sera également proposé dans toutes les classes.

Les nouveaux appareils seront en service sur la France mais aussi le Japon.
Avec deux produits de très haute qualité, est-il possible que les deux compagnies françaises du Pacifique renforcent leur coopération en exploitant en commun de nouvelles lignes, notamment en Chine ? « Nous étudions d’autres lignes mais nous faisons face à un problème indépendant de notre volonté : le manque d’infrastructures d’accueil en Polynésie française avec seulement 2700 chambres dans moins de 50 hôtels classés. Quant à l’exploitation commune de lignes avec Aircalin, nous sommes à 5 000 km de distance avec un réseau de dessertes assez divergent. Mais nous coopérons à travers un accord de partage de codes et la possibilité de mettre en correspondance nos vols à Auckland en Nouvelle-Zélande », précise encore Michel Monvoisin.

Air New Zealand : wifi gratuit pour tous

Autre compagnie du Pacifique, le transporteur Air New Zealand vient d’annoncer offrir à partir d’avril le wifi gratuitement à bord de tous ses avions long courrier dans toutes les classes… Un avantage commercial certain pour les voyageurs d’affaires !