L’Allemagne durcit ses contraintes sanitaires pour les voyageurs européens

A partir du 15 octobre, les voyageurs européens en provenance de zones à haut risque sanitaire devront se soumettre à des règles plus contraignantes pour se rendre en Allemagne.

Francfort (Photo: LC)

Prévues initialement pour le premier octobre, les nouvelles règles d’entrée sur le territoire allemand s’appliqueront le 15 octobre prochain. La décision a été prise face à la recrudescence de cas de covid en Europe.

Deux mesures risquent de décourager de nombreux voyageurs d’affaires. La quarantaine devient obligatoire même avec un test négatif au covid. Les voyageurs devront également s’enregistrer sur un site en ligne pour avoir une traçabilité sanitaire.

La nouvelle stratégie de test obligatoire pour les voyageurs « sera introduite selon une nouvelle juridiction », a déclaré Steve Alter, porte-parole du ministère fédéral de l’intérieur à la presse allemande. Les mesures seront répercutées par chaque Land en raison de la structure fédéral du pays.

Jusqu’au 15 octobre, les voyageurs venant de zones à haut risque (ce qui inclut presque toute la France, la Belgique, le Luxembourg ainsi que les cantons suisses de Genève et Vaud) pouvaient entrer en Allemagne sur simple présentation d’un résultat négatif au test covid-19. La seule obligation étant un test effectué moins de 48 heures avant l’arrivée en Allemagne.

Alternativement, des tests gratuits étaient possibles dans les aéroports allemands avec une quarantaine nécessaire jusqu’au résultat. Au 15 octobre, les voyageurs devront payer ces tests.

Un verrouillage qui ne porte pas son nom?

La nouvelle réglementation a pour motif de réduire l’encombrement dans les laboratoires de tests. Désormais, les voyageurs devront effectuer une quarantaine obligatoire. Elle sera de cinq jours si le voyageur présente un tests négatif à son arrivée. Pour tout test effectué en Allemagne, une quarantaine de dix jours s’imposera. Un résultat négatif se traduira par une réduction à cinq jours.

L’enregistrement sur le fichier en ligne pour le traçage des voyageurs devient aussi la norme. les voyageurs devront présenter une confirmation imprimée de cet enregistrement à l’arrivée en Allemagne ou sur demande des autorités. Tout manquement sera passible d’une amende, voire d’une peine de prison.

Les voyageurs frontaliers seront cependant affranchis de toutes ces nouvelles règles. Une mesure qui inclut donc la région Grand Est en France.

Ces décisions politiques ont provoqué la déception du monde aérien. Selon les aéroports et compagnies aériennes, l’obligation de quarantaine devrait se traduire par un effondrement de la demande de voyages. Les  acteurs de l’aérien pensent que ces règles sont équivalentes à un nouveau verrouillage du pays comme en juin.