L’Allemagne et la France ferment presque totalement leurs frontières

Dimanche, la France et l’Allemagne se sont entendues pour fermer quasi-totalement leurs frontières. Les exceptions concernent le trafic de marchandises, et les déplacements des frontaliers. Ces derniers peuvent continuer à se rendre dans les deux pays, après avoir été contrôlés par les autorités sanitaires.

Allemagne
La frontière entre la France et l'Allemagne est quasiment fermée

Dans l’aérien, Air France, Lufthansa, Easyjet et Eurowings continuent d’assurer des vols entre les deux pays mais sur un horaire réduit. Par exemple pour le 18 mars, Lufthansa propose quatre vols quotidiens vers Francfort et vers Munich depuis Paris CDG et cinq vols quotidiens depuis Lyon (deux vers Francfort et trois vers Munich). Air France assure par exemple de son côté quatre vols quotidiens entre Paris CDG et Berlin Tegel ou encore trois vols quotidiens sur Paris-Hambourg. Easyjet continue d’assurer ses liaisons sur l’Allemagne. La compagnie propose par exemple trois vols quotidiens sur Paris-Berlin mardi 17 et quatre vols quotidiens mercredi 18. Plus de détails sont disponibles sur les sites des différentes compagnies en raison de fréquences devenues fluctuantes. Tous les transporteurs traditionnels offrent la possibilité de changer ses dates de voyage sans aucune pénalité.

La Deutsche Bahn indique sur son site internet travailler avec la SNCF à un nouvel horaire réduit sur les liaisons longues distances entre les deux pays. Ce dernier sera publié ce mardi.

En revanche, il n’existe pratiquement plus de liaisons régionales, ce qui réduit fortement les alternatives de voyage. Dès dimanche, les tramways entre Strasbourg et Kehl en Allemagne se sont arrêtés à la frontière du Pont du Rhin, une situation reproduite depuis ce lundi pour les tramways circulant entre Sarreguemines et Sarrebruck qui ne traversent plus en France depuis la capitale de la Sarre.

Depuis ce lundi matin, c’est le même scénario pour certains trains régionaux TER ou Regio. Sur l’axe Metz-Sarrebruck par exemple, les trains – s’ils circulent encore – s’arrêtent désormais en gare frontière. En revanche, sur l’axe Strasbourg-Karlsruhe-Stuttgart ou Francfort, les trains circulaient encore ce lundi. La Deutsche Bahn indique cependant que des contrôles peuvent retarder les convois jusqu’à 20 minutes.

Le trafic automobile et piétonnier entre France et Allemagne est totalement fermé. Ce lundi matin, les journaux locaux indiquaient que les piétons et véhicules entre les deux pays étaient de fait soumis à des contrôles d’identité et de dépistage sanitaire, un à un. Des barrages de police ont été installés et les personnes qui ne travaillent pas de l’autre côté de la frontière sont systématiquement refoulées.