Allemagne et Suisse renforcent les mesures pour les voyageurs français

L'Allemagne a placé depuis le 9 septembre de nouvelles régions françaises sur la liste des « zones à risques ». La Suisse a fait de même 48 heures plus tard. Une terminologie qui oblige les voyageurs à une quarantaine à l'arrivée dans les deux pays. 

quarantaine-allemagne-suisse
Passage frontalier entre la France et Genève

Il devient de nouveau plus difficile pour les voyageurs français de voyager au sein de l’Union européenne sans test préalable au covid-19 et/ou sans mise en quarantaine dans le pays de destination. Face à la recrudescence des cas de covid dans l’Hexagone (52 114 cas supplémentaires testés positifs entre le 7 et le 13 septembre), l’Allemagne et la Suisse ont adopté de nouvelles mesures de restriction.

Après les régions d’Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur classées en « zones à risques » par les autorités allemandes, le pays a également placé le 9 septembre sur cette même liste, les régions de Corse, Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes. L’Allemagne considère comme « zones à risques » tout territoire dont le nombre de patients positifs au covid dépasse le seuil de 50 pour 100 000 habitants.

Pour les voyageurs en provenance de ces régions, il est impératif de remplir une fiche de débarquement avant le voyage en Allemagne et de se déclarer auprès des autorités sanitaires locales pour un traçage des déplacements. Toute effraction à cette règle est sévèrement sanctionnée. Un test de dépistage gratuit est effectuée avec mise en quarantaine dans l’attente du résultat.

Cependant, les Français présentant un résultat de test négatif, effectué 48 heures avant leur arrivée, sont dispensés de quarantaine. A partir du 1er octobre, une mise à l’isolement de cinq jours deviendra obligatoire.

A noter que les cantons de Genève et de Vaud sont astreints aux mêmes restrictions en Allemagne depuis le 9 septembre. Les deux font face à une recrudescence de cas de covid sur leur territoire.

La Suisse réimpose une quarantaine obligatoire

Justement, l’Office Fédéral de la Santé Publique Suisse s’émeut d’une reprise de la pandémie à l’intérieur de ses frontières. Il vient de placer à son tour neuf régions françaises sur sa liste rouge. Une classification qui touche Centre-Val de Loire, Corse, Hauts-de-France, Ile-de-France, Normandie, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Pays de Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Entre dans la liste rouge tout territoire dont le taux de test positif au covid atteint 60 pour 100,000 habitants.

Les voyageurs en provenance de ces régions devront observer à partir d’aujourd’hui une quarantaine de dix jours en entrant sur le territoire suisse.

Un répit pourtant est accordé aux régions qui sont frontalières de l’Allemagne ou/et de la Suisse. Elles échappent de fait au classement en zone à risques. Histoire de ne pas plomber des économies locales qui souffriraient de restrictions sur les mouvements des travailleurs frontaliers…