ANA : reprise des vols Paris-Tokyo, mais programme toujours limité

A partir du 1er août, All Nippon Airways (ANA) proposera deux vols hebdomadaires entre Paris CDG et Tokyo Haneda. La ligne Tokyo-Francfort repasse, elle, en quotidien.

ANA-787-9
A partir d'août, ANA opérera deux vols entre Paris et Tokyo en B787-9 tri classe.

De la même manière que Japan Airlines (JAL), qui a relancé sa desserte de Paris le 1er juillet, All Nippon Airways (ANA) va reprendre sa liaison Paris-Tokyo. A partir du 1er août, et dans un premier temps, la compagnie japonaise proposera deux liaisons hebdomadaires les mercredis et samedis. Si les horaires seront les mêmes qu’auparavant – décollage à 20h de CDG pour une arrivée à Tokyo Haneda à 14h45 le lendemain à l’aller, départ de Tokyo Haneda à 11h45 et atterrissage à CDG à 17h10 au retour – , le terminal de départ devrait changer pour passer de CDG1 à CDG2. Opérées en B7878-9 tri classe, ces deux liaisons verront leurs services à bord adaptés aux nouvelles normes sanitaires, dans le cadre du programme ANA Care Promise.

La relance de la desserte de Paris n’est pas la seule, puisque la compagnie japonaise avec également rouvrir les lignes depuis Tokyo Haneda vers Taipei, Ho Chi Minh City et Washington. En parallèle, la fréquence des vols sur Manille et New York augmente, tandis que la ligne Tokyo Haneda-Francfort redevient même quotidienne. Les vols vers Londres restent inchangés en nombre, avec trois vols hebdomadaires, les lundis, mercredis et samedis.

Malgré cela, le nombre de dessertes proposées par ANA reste limité, puisque 89 % de ses vols seront suspendus au mois d’août. Parmi les lignes momentanément suspendues, celles depuis la capitale japonaise vers Munich, Düsseldorf, Bruxelles et Vienne en Europe et tous les vols vers la Chine, à l’exception d’un vol par semaine vers Shanghai et d’un autre vers Hong Kong, relancé en août à titre de test. Quant aux futures dessertes de Stockholm, Milan, Istanbul et Moscou, la compagnie a repoussé ces ouvertures de ligne jusqu’à nouvel ordre.