Austrian se concentre sur le marché loisirs pour l’été

Austrian Airlines augmente le nombre de ses vols vers des destinations loisirs cet été. Mais la compagnie garde pour objectif de renforcer le rôle de son hub de Vienne pour l'hiver.
Alexis von Hoensbroech, Directeur général dans un cockpit pour tester les vols sous protocole sanitaire Covid (Photo: AUA-Martin Dichler)

Austrian Airlines doit émerger de la crise sanitaire plus petite et plus agile selon une récente interview du directeur général de la compagnie, Alexis von Hoensbroech. « Nous ne pouvons compter que sur nous-même pour nous en sortir. Notre actionnaire principal Lufthansa n’a plus les moyens de nous soutenir de nouveau financièrement. Tout comme l’Etat autrichien« , explique Alexis von Hoensbroech dans un récent entretien vidéo pour le salon Routes.

La disparition d’AirBerlin et de sa filiale autrichienne Niki semblait offrir un boulevard à Austrian sur son hub de Vienne en 2017. Mais c’est l’inverse qui s’est produit avec l’installation de trois bases de compagnies low cost, celles d’Easyjet, de Laudamotion (devenue Lauda Europe pour le compte de Ryanair) et de Wizz Air. 2018 et 2019 ont vu les capacités des compagnies low cost augmenter de façon vertigineuse. En 2018, la part du marché du low cost s’élevait à 23,7%. Un an plus tard, elle atteignait 32%.  « Vienne était devenue le plus grand terrain de bataille du low cost en Europe », se souvient Alexis von Hoensbroech. Austrian Airlines en est sortie affaiblie et la pandémie a précipité l’urgence d’une restructuration.

Avec la crise du covid et l’immobilisation des avions pendant plusieurs semaines, Austrian a décidé de réduire fortement son réseau et sa flotte. « Cette crise s’est avérée une opportunité pour rationnaliser et réduire notre flotte. Nous nous sommes séparés de tous nos avions à hélice ainsi que de sept Airbus A319 et de trois Boeing 767 long-courriers beaucoup trop âgés. Nous formulons l’hypothèse que le marché mettra du temps à retrouver les niveaux d’avant Covid. Notre flotte va ainsi passer de 80 à 58 appareils, soit une réduction de 20 % des capacités« , indique le Directeur général.

Renforcer le hub de Vienne

Parmi les autres mesures de rationalisation figure la fermeture de toutes les bases hors Vienne. La compagnie a dû licencier l’an passé 650 personnes. Elle devrait réduire ses effectifs d’un nombre similaire d’ici 2023. Une chose est cependant sûre. « Austrian Airlines sera une entreprise très différente après la crise. La compagnie sera plus agile, plus numérique et plus moderne. Et son hub long-courrier reliera à nouveau l’Autriche au monde« , ajoute Alexis von Hoensbroech.

Pour cet été, la compagnie amorce une prudente montée en puissance. « La demande vient pour l’instant surtout des marchés de loisirs. On devrait ainsi retrouver une capacité 100 % similaire à celle de l’avant-Covid pour ce segment. Au total, nous mettons cet été 50 % des capacités d’avant-Covid« , précise encore le directeur général.

Les mois de juin et juillet verront la montée en puissance de la compagnie sur l’Italie, la Grèce et l’Espagne. Soit une trentaine de destinations méditerranéennes azu total. Cet hiver, AUA lancera également des vols long-courrier vers Cancun, les Maldives et l’île Maurice. Un retour en Asie est envisagé à plus long terme.

Avec la levée de la quarantaine obligatoire pour les passagers négatifs au covid, plus de vols devraient relier Vienne aux grandes métropoles européennes. La compagnie offre toujours la possibilité de changer gratuitement sa réservation jusqu’au 31 juillet.