Benjamin Smith prend les commandes d’Air France KLM

Le Conseil d’administration d’Air France KLM a confirmé jeudi après-midi la désignation de Benjamin Smith en tant que nouveau directeur général du groupe. L’actuel numéro deux d’Air Canada prendra ses fonctions "au plus tard le 30 septembre 2018". L'intersyndicale s'insurge contre la nomination d'un "dirigeant étranger".
Air Canada (DR)
Benjamin Smith a été désigné pour prendre la direction d'Air France KLM

Il y a bien un pilote chez Air France KLM. Ou du moins, son arrivée ne saurait tarder. Comme pressenti depuis quelques jours, Ben Smith a bien été choisi pour prendre les commandes du groupe aérien, sans réelle gouvernance depuis la démission de son Pdg, Jean-Marc Janaillac, trois mois plus tôt.

Âgé de 46 ans, Ben Smith occupe actuellement le poste de « President, Airlines and Chief Operating Officer » chez Air Canada, dont le site Internet publie une biographie élogieuse : « Ben est le visionnaire derrière l’expansion stratégique et diversifiée du réseau mondial d’Air Canada (…). Il est également l’architecte principal du développement de [l’aéroport] Toronto Pearson comme principale plaque tournante mondiale d’Air Canada en plus de Vancouver ».

Ben Smith
La désignation de Benjamin Smith est officielle depuis le 16 août

D’après le communiqué publié jeudi soir par Air France KLM, « Dès son arrivée, Benjamin Smith prendra la direction générale exécutive du Groupe Air-France-KLM et en déterminera l’organisation. Il sera chargé en priorité de redynamiser Air France, de donner une profonde impulsion stratégique au Groupe, et de travailler avec les équipes à une nouvelle approche managériale ».

gagner la confiance et le respect des équipes d’Air France-KLM

Dans ce même communiqué, Benjamin Smith déclare notamment : « Je suis plus qu’enthousiaste face à cette nouvelle mission. Air France et KLM sont deux très grandes compagnies aériennes, reconnues dans le monde entier pour le professionnalisme et l’engagement de leurs équipes. Je suis conscient que le Groupe fait face actuellement à des enjeux de compétitivité, mais je suis convaincu que les équipes de toutes les compagnies du Groupe ont tous les atouts pour réussir dans le grand marché mondial du transport aérien ». Et d’ajouter : « Je souhaite gagner la confiance et le respect des équipes d’Air France-KLM pour que nous travaillions et réussissions ensemble dans cette industrie fortement compétitive et en évolution très rapide ».

un dirigeant étranger dont la candidature serait poussée par un groupe industriel concurrent

Reste à savoir quel sera l’accueil réservé au nouveau patron d’Air France KLM, dans un climat social toujours tendu. D’autant que, quelques heures avant la nomination de Ben Smith, l’intersyndicale avait prévenu : « Il est inconcevable que la compagnie Air France, Française depuis 1933, tombe dans les mains d’un dirigeant étranger dont la candidature serait poussée par un groupe industriel concurrent (Delta Airlines pour ne pas la citer) », s’insurge-t-elle dans un communiqué publié le 16 août au matin…

une chance pour Air France-KLM d’attirer un dirigeant de cette dimension

Dans un communiqué conjoint, les Ministres Elisabeth Borne et Bruno Lemaire saluent pour leur part « le choix d’un grand professionnel du transport aérien, dont le parcours témoigne d’une connaissance approfondie du secteur à l’échelle internationale  et de grandes qualités managériales », et estiment que « c’est une chance pour Air France-KLM d’attirer un dirigeant de cette dimension ».

Sur Twitter, l’ancien Pdg du groupe Jean-Marc Janaillac a quant à lui présenté ses « vœux de succès à Benjamin Smith, grand professionnel du transport aérien, pour permettre à AFKLM, forte de ses personnels, de ses différentes compagnies et de ses alliés internationaux, de s’inscrire durablement dans le développement du secteur« .