Décideur : Jean-Marc Janaillac, Président Directeur Général d’Air France-KLM

Président-Directeur Général d’Air France-KLM depuis le mois de juillet dernier, Jean-Marc Janaillac fait le point sur les atouts du groupe, sur ses priorités et sur ce qu'il considère comme les clés de la réussite pour Air France KLM, à la fois auprès des voyageurs et en interne. Entretien.
DR
Jean-Marc Janaillac, Pdg du groupe Air France KLM, démissionne

Air France-KLM vit aujourd’hui dans un environnement très différent d’autrefois. Quelle stratégie comptez-vous mettre en place pour perdurer dans ce contexte ? 

Jean-Marc Janaillac – Laissez-moi tout d’abord-vous dire ma fierté de rejoindre le Groupe Air France-KLM à une étape clé de son histoire, au moment où les décisions qui seront prises doivent lui permettre de regagner sa place dans le groupe de tête des acteurs du transport aérien mondial. Pour cela, l’équation est simple : une offre compétitive, des produits de grande qualité, des services au sol qui garantissent la fluidité du voyage, un esprit de conquête qui permet de gagner la préférence des clients dans un climat de transparence et de grande confiance. Vous me permettrez de rebondir sur ce dernier mot car il résume l’esprit dans lequel je veux que les équipes d’Air France et de KLM abordent l’avenir : confiance entre les différentes catégories de personnels et vis-à-vis des dirigeants, confiance dans nos produits qui doivent refléter l’esprit français ou hollandais à chaque instant du voyage. Cette confiance « de l’intérieur » nous permettra de regagner la confiance des clients qui ont pu douter et les convaincre de la robustesse de notre offre. Je détaillerai dans les semaines à venir le plan stratégique qui nous permettra d’atteindre un objectif clair : renforcer la position du Groupe Air France-KLM qui évolue dans un environnement extrêmement complexe où les équilibres économiques et géopolitiques sont fragiles.

Nous construisons pour eux et avec eux

L’expérience, le vécu, sont des éléments très empiriques, très subjectifs même, qui conditionnent de plus en plus le comportement des passagers. Comment, sous votre impulsion, un groupe comme Air France-KLM envisage-t-il de réagir dans sa politique marketing et dans sa politique produit ?

Jean-Marc Janaillac – Il ne s’agit pas de réagir mais d’agir au quotidien pour convaincre les voyageurs que nos produits et notre service répondent à leurs attentes. Pour cela, nous continuerons d’associer nos clients à l’élaboration de notre offre. Lorsque nous choisissons un siège, lorsque nous construisons une offre de restauration ou aménageons un salon à Paris ou à New York, l’avis des clients est primordial. Nous construisons pour eux et avec eux. Nos personnels, navigants ou au sol, sont également consultés à toutes les étapes de cette élaboration, j’en reviens ici à l’idée de confiance. Cet esprit prévaudra dans tous les projets futurs.

Vous évoquez précisément le comportement des passagers. Je mentionnerai les choix technologiques et la création récente d’une plateforme de centralisation des données qui rassemble toutes les informations concernant nos clients. Air France-KLM est à l’avant-garde dans ce domaine, dans le but de mieux connaître nos clients, leurs attentes, leurs préférences mais aussi leurs critiques pour mieux les servir. Nous sommes à l’écoute en permanence.

Voilà notre stratégie : la poursuite de l’élan, la recherche du meilleur pour nos clients, l’esprit d’innovation en toutes choses.

S’agissant des produits, je souhaite rappeler que nos clients saluent la qualité de notre gamme de produits en vol, dans toutes les classes. Pour Air France, avec la poursuite de la montée en gamme entamée il y a trois ans, je citerai la suite La Première, le véritable cocon de la Classe Affaires, les repas élaborés par les plus grandes signatures de la gastronomie française ou encore le choix des divertissements dans toutes les cabines. Les clients de KLM reconnaissent également la qualité d’une offre entièrement revue avec la nouvelle « World Business Class » qui se place elle aussi dans les tout premiers rangs au niveau mondial. Cette montée en gamme va se poursuivre sur d’autres appareils que les Boeing B777 et Air France attend avec impatience l’arrivée en fin d’année d’un avion déjà plébiscité chez KLM : le B787. Voilà notre stratégie : la poursuite de l’élan, la recherche du meilleur pour nos clients, l’esprit d’innovation en toutes choses.

Comment le Groupe Air France-KLM envisage-t-il de s’adapter aux différents profils de ses passagers, du voyageur à budget restreint au voyageur VIP ?

Jean-Marc Janaillac – Le Groupe Air France-KLM transporte près de 90 millions de voyageurs chaque année et ce nombre porte en lui-même la diversité. Je rappelle que 60 % de notre clientèle est internationale. Air France et KLM proposent des produits compétitifs, accessibles à tous, et Transavia est désormais reconnue en tant que low-cost de grande qualité. Cette palette de marques (Air France, KLM, Hop! Air France, Transavia) assure la meilleure des réponses à la diversité de nos clients. C’est ainsi que nous nous adaptons aux différents profils avec par exemple la Carte Jeune Hop! Air France, la gamme de prix « Basic », la carte d’abonnement, La Navette, les produits Enfants et Familles, le programme BlueBiz pour les PME-PMI, Air France ou encore KLM Connect pour un lien de tous les instants avec nos clients… Je vous assure qu’à chaque besoin répond une offre au sein du Groupe !

Je veux convaincre, donner confiance, faire reprendre un élan dans la compétition si dure et le climat incertain de notre époque

Comment pourrait-on aujourd’hui synthétiser l’esprit Air France/KLM ?

Jean-Marc Janaillac – Je suis tenté de vous répondre « par la mobilisation ». L’heure est au dialogue pour définir les bases sur lesquelles reposera notre stratégie pour les années à venir. Je veux convaincre, donner confiance, faire reprendre un élan dans la compétition si dure et le climat incertain de notre époque. Pour cela, les personnels d’Air France et de KLM doivent faire corps, mettre toute leur énergie – et je sais combien elle est grande – pour gagner le pari de la compétitivité. Laissez-moi prendre un exemple très concret avec la magnifique réussite de notre activité de maintenance. Sur ce marché de l’entretien aéronautique, Air France Industries KLM Engineering & Maintenance (AFI KLM E&M) occupe le deuxième rang mondial. C’est la preuve de la capacité du Groupe à être un leader dans un domaine de pointe, la preuve de l’expertise de nos équipes. Mobilisés, passionnés, nous pouvons réussir.

Comment envisagez-vous l’avenir du Groupe Air France-KLM ? Quelle stratégie comptez-vous mettre en place en matière d’image pour Air France spécifiquement d’ici à l’horizon 2020 ?

Jean-Marc Janaillac – J’aurai très bientôt l’occasion de présenter un projet dont la primeur – vous le comprendrez – sera réservée aux salariés du Groupe. De manière générale, je vous l’ai dit, l’avenir est à un Groupe soudé qui retrouve et conforte sa position au premier rang des compagnies dans le monde, qui gagne la bataille de l’innovation, qui accompagne ses clients à tous les moments de leur voyage et les connaît bien pour mieux les servir. Pouvoir accueillir de nouveaux avions, de nouveaux collaborateurs, lancer de nouveaux produits… Je ne peux envisager qu’un avenir dynamique dans lequel collaborateurs et clients ont le plus grand plaisir à choisir les couleurs du Groupe Air France-KLM.

En matière d’image, de nombreux chantiers relatifs à l’expérience client sont en cours au sein d’Air France : arrivée ou retrofit d’avions dans la flotte, ouverture ou rénovation de nouveaux salons en aéroport, ou encore réaménagement des agences en ville. Ces investissements prouvent à quel point Air France place le client au centre de sa stratégie. C’est aussi une opportunité formidable pour l’entreprise, celle de déployer sa stratégie de marque, basée sur son ADN et son principal atout : sa francité. La campagne « France is in the Air » lancée en 2014 exprime le cœur de la stratégie client d’Air France : une montée en gamme en termes de produits et services et une volonté d’accessibilité et de proximité entre la compagnie et ses clients. D’un point de vue Marque, ce positionnement nous conduit à nous entourer du meilleur de la création française, Air France devenant ambassadeur de la culture française pour apporter le meilleur à ses clients.

SES DATES CLÉS : 

Diplômé d’HEC et ancien élève de l’ENA (promotion Voltaire).

  • 1997 : Directeur général d’AOM.
  • 2000 : Directeur général de Maeva.
  • 2004 : Directeur général du développement de la RATP.
  • 2010 : Président du directoire de RATP Dev.
  • 2012 : Président-Directeur Général de Transdev, groupe international spécialisé dans le domaine des transports et filiale conjointe de VEOLIA et de la Caisse des dépôts et consignations.
  • Depuis juillet 2016 : Président-Directeur Général d’Air France-KLM.