Le secteur MICE prêt à reprendre à Berlin

L'Allemagne a allégé ses restrictions pour le rassemblement de personnes, permettant une relance du secteur MICE. Les organisateurs d’événements peuvent de plus bénéficier à Berlin du soutien financier du gouvernement local.

Berlin-salons
Le centre ouest de Berlin autour du Kurfürstendamm

La pandémie de Covid-19 a relativement épargnée l’Allemagne. Selon les derniers chiffres, l’Allemagne et la France se talonnent avec un nombre d’infections autour de 225 000 cas. Mais le taux de mortalité Outre-Rhin est presque quatre fois plus bas qu’en France avec 9 300 décès à date. Ce qui probablement explique des règles de déconfinement plus souples, à la charge des Länder.

Ainsi à Berlin, restaurants et bars ont repris une activité quasi-normale depuis mai. Parallèlement, la « jauge » pour des rassemblements a été progressivement élargie. De 150 personnes en intérieur et 200 participants en extérieur début juin, la limite atteint désormais respectivement 500 et 1000 personnes. Dès le 2 septembre, elle passera à 750 participants en intérieur pour atteindre 1000 début octobre. Pour les réunions en extérieur, il sera de nouveau possible d’accueillir 5000 participants dès septembre.

Cet assouplissement est de nature à relancer l’activité congrès et salons dans la capitale allemande. D’autant que les organisateurs bénéficient du soutien du Berlin Convention Office.

Berlin, destination pionnière des MICE post-covid

Le bureau des congrès a mis sur pied une véritable structure covid-19. Il organise ainsi des séminaires en ligne en anglais pour expliquer quels protocoles d’hygiène sont appliqués pour l’organisation d’événements. Le Convention Office et l’office de tourisme de Berlin ont également mis au point un guide pour appliquer des mesures offrant une haute sécurité sanitaire. Le protocole a été approuvé par le gouvernement régional berlinois.

Plus qu’ailleurs, Berlin se sent prêt à affronter le monde des affaires post-covid et à adapter une infrastructure plutôt exemplaire dans l’accueil des conférences et foires.

Un cinquième de la superficie totale de la mégapole est constitué de forets et parcs. Un avantage qui permet l’organisation d’événements en plein air et de décongestionner les lieux les plus fréquentés de la capitale. De plus, Berlin possède un nombre très important d’infrastructures de congrès et de salons. On compte une bonne douzaine de grandes infrastructures, héritage d’une partie Ouest et Est autonomes l’une de l’autre pendant 40 ans. S’ajoutera en 2021 le prestigieux Humboldt Forum situé dans l’ancien Château des Hohenzollern reconstruit.

Outre plusieurs centres d’expositions et de congrès, la capitale allemande a assisté au cours des dix dernières années à un incroyable boom de son parc hôtelier, notamment avec le développement des chaînes. En 2018, la capitale recensait 63 chaînes d’hôtels exploitant 103 marques. Soit un total de 43 743 chambres à cette date. 64 % d’entre de ces chambres appartiennent à des chaînes internationales.

Certes, le Covid-19 laissera des traces sur l’hôtellerie berlinoise. On devrait assister à des ajustements de capacité dans l’hôtellerie dans les semaines à venir, mais Berlin connaissait depuis quelques temps un trop plein d’hôtels. La fermeture de certains établissements va donc rééquilibrer l’offre et la demande sans nécessairement conduire à une pénurie de chambres. Ou encore provoquer des hausses de prix inconsidérées.

Soutien financier pour les organisateurs d’événements

En juillet, le taux d’occupation de nombreux hôtels n’excédait pas 25%, conduisant à des premières fermetures parmi les cinq étoiles. L’hôtel The Regent n’a par exemple toujours pas annoncé de date de réouverture, après avoir fermé ses portes en avril. Avenir incertain aussi pour le Sofitel Kurfürstendamm. Déclaré en faillite en juillet, il pourrait définitivement fermer ses portes à la fin de ce mois.

Un autre facteur pourrait inciter plus d’entreprises à organiser un événement MICE à Berlin. Le 21 juillet dernier, le Sénat de Berlin a approuvé un fonds financier pour les congrès. Il est ouvert aux organisateurs d’événements qui se dérouleront à Berlin jusqu’à la fin de l’année. L’événement doit compter au moins 50 participants physiquement présents et se dérouler dans un hôtel ou un lieu à Berlin. Le bureau des conventions soutient également les événements durables. Les entreprises intéressées à une candidature à ce soutien financier trouveront toute information sur le site du Berlin Convention Office.