Biarritz : l’Hôtel du Palais retrouve son luxe d’antan

Placé sous les projecteurs à l'occasion du sommet du G7 qui s'est tenu du 24 au 26 août à Biarritz, l'Hôtel du Palais fait l'objet d'une rénovation totale pour 60 millions d'euros. Au terme d'une nouvelle fermeture cet hiver, le palace géré par Hyatt dévoilera en juin 2020 un tout nouveau visage.

Hôtel du Palais
En marge du G7, l'Hôtel du Palais s'offre un relooking chiffré à 60 millions d'euros

Dominant la plage de Biarritz de son élégante silhouette Second Empire, l’Hôtel du Palais a brillé pendant trois jours, fin août, sous les feux de l’actualité en logeant les chefs d’Etat lors du G7. « Tout s’est parfaitement déroulé. Nous avons été très honorés de recevoir ce sommet des grands de ce monde. C’est un coups de projecteur incroyable pour l’Hôtel du Palais, Biarritz et le Pays Basque, dont nous espérons d’importantes retombées« , confie Valérie Gallan, responsable communication de l’hôtel.

Pour accueillir cet événement politique international, cet écrin de luxe édifié à l’origine pour l’impératrice Eugénie par Napoléon III s’est toutefois refait – en partie – une beauté. Initié en 2017-2018 par la refonte de l’espace piscine et des jardins extérieurs, le chantier de rénovation de l’hôtel inauguré en 1894 s’est poursuivi durant six mois, avant la réouverture début juillet pour la saison estivale.

Menés par le cabinet d’architecture et de décoration Atelier Cos, déjà à l’origine de la renaissance du Ritz à Paris, les travaux ont concerné cet hiver les circulations du back office ainsi que l’aile Sud avec la rénovation de 45 chambres de différentes catégories. La troisième et dernière phase de travaux qui débutera après la nouvelle fermeture de l’établissement le 1er octobre permettra de redonner tout leur lustre aux façades de briques rouges ainsi qu’aux parties communes. Et, surtout, de dévoiler le 30 juin prochain 139 chambres new look aux vacanciers, voyageurs d’affaires et congressistes, Biarritz demeurant une destination MICE de premier plan en France, la réussite de ce G7 en étant une nouvelle illustration. Si la chaîne hôtelière Hyatt assure la gestion de l’établissement intégré à sa Unbound Collection, ce lifting mené par la Socomix, une société d’économie mixte locale, aura au final coûté la bagatelle de 60 millions d’euros.

« Le bâtiment avait besoin d’une grosse intervention afin de repenser les flux de circulation, d’apporter de la lumière partout et de remettre les chambres au goût du jour. Nous avons créé des chambres communicantes et des suites grâce à la suppression de 8 chambres, mais aussi replacé les salles de bain au bon endroit, avec douche et baignoire si possible« , explique Didier Beautemps, directeur associé de l’Atelier Cos. Les chambres déjà traitées arborent soit un décor classique marqué par une mise en valeur de la toile de Jouy, soit plus contemporain, orné notamment d’un agrandissement d’une photos de la Belle Epoque mettant en scène l’Hôtel du Palais. « Nous avons fait beaucoup de recherches historiques et répertorié l’ensemble du mobilier afin de choisir les pièces qui ont été restaurées et retapissées« , ajoute-t-il. Petit détail, les nouvelles suites portent désormais les noms des personnalités illustres qui ont résidé dans ces murs : Eugénie, Edouard VII, Coco Chanel, Chaplin, Franck Sinatra… En attendant un jour peut-être les suites Macron, Trump ou Merkel ?