Plan d’austérité chez Brussels Airlines

Brussels Airlines estime ses pertes à un million d'euros par jour, et sollicite l’aide du gouvernement belge et du groupe Lufthansa. La compagnie belge prévoit une réduction massive de sa flotte (30%), et de ses effectifs (25%), mais reprendra ses vols le 15 juin.

Brussels Airlines
A l'arrêt, Brussels Airlines doit procéder à un plan d'austérité et espère un soutien financier

Depuis le 21 mars, Brussels Airlines est clouée au sol. Et sa situation financière est chaque jour plus fragile. La compagnie aérienne chiffre à un million d’euros ses pertes quotidiennes depuis la suspension de ses opérations. Dès lors, à l’instar d’autres transporteurs, Brussels Airlines est à la recherche de soutiens financiers. « Le transporteur national belge espère une issue positive des pourparlers avec les autorités belges sur le soutien financier nécessaire pour surmonter les conséquences de cette crise sans précédent, tout en sollicitant l’aide de Lufthansa pour les coûts de restructuration », indique la direction de Brussels Airlines. Celle-ci a par ailleurs annoncé un « plan de redressement » qui passera par une réduction massive de sa flotte et de ses effectifs. La réduction de la flotte va atteindre 30%, et un quart des emplois seront supprimés : « La compagnie est convaincue qu’avec son plan de redressement, elle sera en mesure de sauvegarder 75% de son emploi et de se développer de manière rentable dès que la demande dans le transport aérien aura retrouvé une nouvelle normalité, ce qui est prévu à partir de 2023 ».

Dans la foulée de cette annonce, la direction de la compagnie a fixé la date du 15 juin pour la reprise de ses activités. On ignore encore quelles seront les destinations desservies, et à quelle fréquence, mais Brussels Airlines ciblerait surtout dans un premier temps des destinations au Sud de l’Europe : « L’offre prévue prendra en compte tant les besoins des voyageurs d’affaires que de loisirs pour des destinations situées par exemple en Allemagne, en Suisse, en Grèce, au Portugal et en Espagne« , est-il indiqué.

(Article mis à jour le 14 mai)