CES 2019 : la connectivité dans tous ses états

Le CES 2019 vient de s'achever à Las Vegas. Smartphones, PC portables, systèmes audio, santé connectée : l'occasion de faire un point, catégorie par catégorie, sur les principales trouvailles de cette édition 2019.

CES 2019
Le CES a réuni quelque 200 000 visiteurs avides de découvertes technologiques à Las Vegas

1- Smartphone

Si le CES n’est traditionnellement pas le salon de référence sur le secteur des smartphones, quelques mois avant le Mobile World Congress, un modèle a clairement attiré l’attention du public : le Royole FlexPai, premier smartphone à écran pliant au monde. Nous l’avons brièvement pris en mains et avons été impressionnés par son écran OLED de 7,8 pouces qui, déployé, fait office de tablette de taille assez généreuse, tandis que replié à la manière d’un portefeuille, on obtient un double écran avec une large partie pliée, assez exploitable et flatteuse. Reste que le logiciel gérant le tout pour recomposer les pages est parfois lent et au final, l’appareil semble fragile, même si le constructeur affirme qu’il peut être plié 200 000 fois sans problème. Son lancement est prévu en Europe dans le cours de l’année, pour un tarif d’environ 1 100 €. Samsung a aussi annoncé un smartphone à écran pliable, mais il reste une Arlésienne… Dans un autre genre, le Nubia X, fort de deux écrans séparés – l’un de face et l’autre à l’arrière, pour des selfies parfaits – n’est cependant pas annoncé en France.

Royole FlexPai
Le Royole FlexPai, premier smartphone à écran pliant au monde et star du CES 2019

Autre présentation du CES 2019, la dernière génération de chez LG, le V40 ThinQ, fort de 3 objectifs d’appareil photo au dos, avec 3 focales différentes, grand angle, standard et téléobjectif. Là encore, pas encore d’annonce officielle pour la France.

La 5G est aussi bien sûr sur toutes les lèvres et une trentaine de modèles sont annoncés avec la puce Qualcomm X50 dédiée.

Enfin, la protection d’un smartphone étant importante pour des déplacements professionnels réguliers, plusieurs nouveautés étaient présentées par les nombreux fournisseurs de coques qui rivalisent d’ingéniosité pour se démarquer. Ainsi Speck propose des coques au revêtement antibactérien et pourvues d’une poignée rétractable pratique, qui permet de tenir fermement le smartphone ou de le placer de manière stable pour y voir une vidéo.

Les chargeurs évoluent aussi avec la généralisation de la charge sans fil au standard universel Qi ou des charges plus rapides que les chargeurs Apple livrés avec les iPhone, avec des modèles de chez Mophie ou Tech21.

2- Ordinateur portable

La palme de l’ordinateur portable le plus spectaculaire de ce CES 2019 revient certainement à l’Asus ZenBook S13, avec son écran recouvrant 97 % de la surface possible grâce à une encoche inédite, à l’extérieur de l’écran. Résultat : son écran de 13,9 pouces full HD se contente de bordures minimales de seulement 2,5 mm. De quoi assurer un look très moderne et une compacité maximale. Châssis aluminium, 1,1 kg, connectique complète et processeur i7 de 8e génération : voilà les arguments de ce PC haut de gamme vendu 1 399 € à partir du printemps. On notera aussi l’apparition d’un nouvel Acer Swift 7 ultra léger (1 kg tout juste) et désormais plus performant, très discret à l’usage (pas de ventilateur) et fort de 10 heures d’autonomie.

  • Huawei a dévoilé son Matebook 13, qui singe volontairement le MacBook Air… jusqu’aux défauts d’Apple !
  • Le Dell XPS 13 a replacé la caméra en haut de l’écran
  • L’Asus ZenBook S13, et son écran qui recouvre 97 % de la surface possible, a monopolisé l’attention durant le CES 2019

Le Dell XPS 13 est également renouvelé, avec une caméra replacée en haut de l’écran et non plus en bas, ce qui est plus efficace. De son côté, Huawei présente en première mondiale son Matebook 13, qui singe volontairement le MacBook Air. Dérivé du MateBook X Pro, il se contente d’une connectique USB-C, comme… Apple. Il va donc jusqu’à prendre les défauts de chez Apple pour mieux copier encore. Il reprend aussi le clavier rétro-éclairé, le trackpad en verre, et son écran 13 pouces est tactile. Aucune date de commercialisation n’a été dévoilée jusqu’ici.

Enfin, avec la réduction des ports de connexion présents sur les ordinateurs, notamment du côté de chez Apple, les solutions de hubs USB-C très compacts et complets se multiplient, à l’image du Nucleum de chez Kingston (USB-C, USB 3.1, HDMI, SDHC, micro SD). Côté stockage, Western Digital sort une nouvelle gamme de SSD portable Extreme Pro particulièrement résistante, en aluminium et caoutchouc et d’une capacité de 500 Mo à 2 To.

3- Audio

Une fois de plus, la personnalisation du son est l’une des tendances fortes de cette édition du CES de Las Vegas. A commencer par la marque Creative (Singapour) qui lance son système Super X-Fi pour écouteurs : un petit amplificateur dédié qui se branche entre le smartphone et le câble des écouteurs. L’idée est de proposer un son paraissant bien plus distant des oreilles (technologie holographique) que ce que l’on perçoit dans un casque classique, comme s’il venait d’une scène de spectacle. De plus, une application spécifique permet de mieux adapter le son à sa morphologie en modélisant avec de simples photos les formes uniques des oreilles et du visage (oui, cela compte aussi dans l’acoustique d’un casque !). Le résultat est étonnant, et cela peut s’adapter à tout type de casque audio filaire. De son côté, Sony travaille sur une solution nommée 360 Reality Audio, qui promettra à l’avenir une immersion complète dans une source musicale.

Autre point fort, particulièrement appréciable en avion ou en train, ou encore à tout moment où l’on souhaite s’isoler et créer une bulle autour de soi : les écouteurs à réduction de bruit active sont légion. Parmi les marques les plus ambitieuses pour venir contrer les références du segment que sont Bose et Sony – dont le WH-1000XM3 vient d’être annoncé comme compatible avec Alexa -, notons les initiatives de Jabra (Elite 85h avec intelligence artificielle, 32 h de batteries et l’accès à tous les assistants personnels), JBL (Live 650 BTNC), Audio Technica (ATH-ANC900BT), Beyerdynamic (Lagoon ANC), Edifier ou encore Skullcandy, tous présents sur ce marché précieux pour les grands voyageurs.

Enfin, pour ceux qui mettent à profit une pause détente dans un hôtel pour profiter de sa piscine, la marque Aftershokz, spécialiste des écouteurs à conduction osseuse qui ne bouchent pas le canal auditif, présente au CES 2019 un modèle étanche avec lecteur de musique intégré (4 Go de mémoire) : le Xtrainerz.

Bien entendu, les petits haut-parleurs faciles à transporter et utiles pour assurer une conférence mains libres ou simplement se détendre une fois arrivé à destination avec un peu de musique de qualité sont légion. Nous retiendrons les minuscules modèles colorés du français Lexon (Mino).

4- Divers

A l’occasion de ce CES 2019 le français Withings a présenté des nouveautés très remarquées, avec une montre, la Move ECG, capable d’effectuer un électrocardiogramme, ainsi qu’un appareil de mesure de tension avec ECG intégré, le BPM Core, qui a reçu un prix d’innovation du CES 2019. La troisième nouveauté est une montre connectée analogique (Move) bon marché (69,95 €) et disposant d’une autonomie record de 18 mois. Pour battre cette longueur d’utilisation, le seul moyen est de se tourner vers la Powerwatch proposée par Matrix qui, grâce à un générateur thermoélectrique et des cellules solaires n’a jamais besoin d’être rechargée. Elle utilise la différence de température entre la peau et l’air pour générer le peu de puissance qui suffit à alimenter son horloge et ses différents capteurs, dont le rythme cardiaque.

Move
La gamme de nouveautés présentées par le français Withings, et dédiées à la santé connectée

Au fil des allées consacrées aux accessoires permettant de surveiller ou améliorer la santé, un bandeau prévu pour aider à la méditation a retenu notre attention. Le Muse 2, c’est son nom, a été développé avec des universités nord-américaines prestigieuses pour aider à la concentration et rester calme, analysant les ondes cérébrales, les battements cardiaques, la respiration et la posture du corps.

Dans un tout autre domaine, la start-up française Icare Technologies présente une bague dessinée par Philippe Stark, Aeklys, conçue pour des paiements sans contact faciles. Elle est sécurisée par un système d’encryption AES 256 et n’a pas besoin de batterie. Une simple pression déclenche le paiement. Toujours utiles en voyage, les systèmes de traduction simultanée foisonnent, entre les annonces de Google Translation et les applications permettant de sous-titrer une conversation vidéo, en passant par les écouteurs permettant une traduction au creux de l’oreille, comme ceux proposés par Waverly Labs.