Covid-19 : baisse de 35% des voyages d’affaires selon Expensya

D’après les chiffres publiés le 11 mars par Expensya, basés sur les frais de déplacement, les voyages d’affaires ont chuté de 35% à l’échelle mondiale. En France, la baisse est plus limitée pour l'instant.

Mobile World Congress
A l'image du Mobile World Congress à Barcelone, le coronavirus a mis à mal les secteurs du voyage d'affaires et du MICE

Les premières estimations de l’impact du coronavirus sur le voyage d’affaires commencent à tomber. Et sans grande surprise, la propagation du Covid-19 a gelé les déplacements professionnels à l’échelle mondiale. Mardi, l’Union des Aéroports français (UAF) estimait la chute du trafic à 20%. Un chiffre en ligne avec les estimations publiées mercredi par Expensya. Sur la base d’un volume de frais de déplacements de plus de 30 millions d’euros traités par semaine, Expensya estime que les déplacements domestiques ont reculé de 25% chez les grands groupes depuis le début du mois de mars. Chez les TPE/PME, la baisse serait limitée à 10%.

La situation est évidemment d’une toute autre ampleur dans les zones rouges du coronavirus. La quasi-totalité des déplacements professionnels vers la Chine continentale ont ainsi été annulés, avec une chute vertigineuse de 95%. Hong-Kong (80%), la Corée du Sud (55%) et le Japon (30%) comptent aussi parmi les destinations les plus touchées. En Italie, la chute estimée à 55% devrait s’aggraver avec la mise en quarantaine décrétée en début de semaine, et les fermetures de liaisons aériennes qui se multiplient depuis. Quant à l’Espagne – où le Mobile World Congress fut parmi les premiers événements majeurs annulés – Expensya estime la baisse à 55%.