Europe-Vietnam : le coup de Bamboo

Le transporteur vietnamien Bamboo Airways débute ses vols sur l'Europe occidentale en concurrence avec la compagnie nationale Vietnam Airlines...
Un Airbus A321neo de Bamboo Airways (Photo : Ba,boo Airways)

C’est un nouveau venu dans les cieux européens. Le jeune transporteur Bamboo Airways, première compagnie internationale privée du Vietnam, débarque ce mois de février dans l’Union Européenne.

Le transporteur a ses regards tournés vers l’Europe depuis sa création en 2018. Bamboo Airways avait rapidement initié un protocole d’accord avec l’aéroport de Prague et les autorités tchèques pour des vols entre Hanoi et Prague. Dès 2020, elle procédait de même en Allemagne avec l’aéroport de Munich. La pandémie de Covid est cependant passée par là. La fermeture totale de l’espace aérien vietnamien aux compagnies internationales a de fait gelé les ambitions de Bamboo Airways.

La réouverture du Vietnam redonne cependant des ailes au transporteur. Bamboo Airways annonce effectivement ouvrir officiellement ses premières lignes dans l’UE et au Royaume-Uni. Si Prague ne fait plus partie des priorités, Bamboo Airways va en revanche lancer des vols entre Francfort et Hanoi. Un Boeing 787-9 proposera deux vols hebdomadaires à partir du 25 février. La compagnie densifiera le nombre de ses vols selon la demande. En parallèle, Bamboo lancera deux vols par semaine sur Londres-Heathrow à partir du 25 mars.

Dans un futur proche, Bamboo compte lancer une ligne Francfort-Ho Chi Minh Ville et étudier les dessertes de Munich et Berlin. Aucune annonce en revanche pour le marché français, qui reste, de fait, une « chasse gardée » du tandem Air France/Vietnam Airlines dans le cadre de l’alliance Skyteam.

Vietnam Airlines vient d’ailleurs d’annoncer rouvrir ses vols vers Paris CDG. La compagnie propose à partir du 8 février une fréquence hebdomadaire sur un axe Hanoi-Francfort-Paris et retour. Le vol quitte Paris chaque jeudi en Boeing 787-9. Pour l’instant, les réservations sont ouvertes jusqu’au 23 mars.Il est probable que la reprise du tourisme entre la France et le Vietnam se traduira par une augmentation des fréquences durant le printemps.