Frais ancillaires : 65 milliards de dollars pour les compagnies aériennes

Les "revenus à la carte" - ou frais ancillaires - commercialisés par les compagnies aériennes ont généré 65 milliards de dollars en 2018 d'après CarTrawler et IdeaWorksCompany. Les transporteurs européens sont les plus gourmands.

DR
Le modèle "à la carte" des compagnies low-costs a progressivement été adopté par les compagnies traditionnelles

Avant même la généralisation de la nouvelle norme de distribution NDC, qui doit faciliter la commercialisation des frais ancillaires, la manne financière générée par ces revenus à la carte représente la coquette somme de 65 milliards de dollars (57,6 milliards d’euros). C’est le résultat du rapport 2018 publié le 19 février par CarTrawler et IdeaWorksCompany, et basé sur les résultats de 175 transporteurs à l’échelle mondiale.

Parmi eux, le contingent de compagnies européennes s’est avéré particulièrement efficace. Frais d’enregistrement bagages, attribution du siège, restauration à bord, enregistrement prioritaire, systèmes de divertissements en vol : en commercialisant ces « petits plus », les transporteurs du Vieux Continent ont généré pas moins de 22,5 milliards de dollars (19,9 milliards d’euros), relayant les transporteurs asiatiques – pourtant le deuxième marché le plus gourmand en termes de services à la carte – à 4 milliards de dollars.

Néanmoins, la dynamique de croissance est moins prononcée en Europe que sur les autres marchés du voyage d’affaires. Certes, entre 2014 et 2018, les frais ancillaires ont progressé de 105 % chez les compagnies aériennes. Mais dans le même temps, les compagnies d’Asie Pacifique affichaient une croissance de 190% !

Les revenus additionnels sont en passe de changer le modèle commercial des compagnies aériennes partout dans le monde

« Les revenus à la carte, soit les options que les consommateurs peuvent ajouter à leur panier lors de l’achat d’un vol, ont affiché une forte croissance partout dans le monde, résume Aileen McCormack, Directrice commerciale de CarTrawler. Les revenus globaux ont plus que doublé sur une période de cinq ans. C’est sans surprise que leur montant a augmenté en Europe et en Amérique du Nord. Les plus fortes hausses se sont produites en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient. L’augmentation du nombre de passagers des compagnies aériennes basées dans ces régions explique une bonne partie de ces résultats. Mais avec des compagnies aériennes traditionnelles s’engageant davantage dans les activités à la carte et une présence accrue des transporteurs low cost, il est clair que quelque chose d’autre est en train de se produire. Les revenus additionnels sont en effet en passe de changer le modèle commercial des compagnies aériennes partout dans le monde », poursuit Aileen McCormack.