Galaxy S10 : valse de l’innovation à trois temps chez Samsung

Samsung fête les 10 ans de son Galaxy avec une version haut de gamme qui rassemble ce qu’il se fait de mieux aujourd’hui. En trois versions différentes, le Galaxy S10 rassure plus qu’il ne révolutionne... à la différence du Galaxy Fold, le fameux smartphone pliant, également mis en lumière lors de la conférence "Unpacked" de San Francisco.

Gamme-GalaxyS10
Les trois nouveaux GalaxyS10 de Samsung : le s10e, le S10 et le S10+.

Le Galaxy S10 célèbre les 10 ans des smartphones stars du numéro un mondial du genre (2 milliards d’unités vendues !). Dès lors, personne n’aurait compris que cette nouveau modèle n’intègre pas toutes les fonctionnalités dernier cri. Et en effet, il coche bien toutes les cases et progresse dans tous les domaines. Un minimum, alors que beaucoup attendaient pour l’occasion l’arrivée d’une technologie révolutionnaire ou au moins un design très différencié, histoire de marquer le coup comme Apple l’avait fait pour son iPhone X – marquant lui aussi le 10e anniversaire de la gamme – avec son écran à encoche et son nouveau système de navigation abandonnant la touche « home ».

Mais non, le S10, présenté en grande pompe lors d’un événement mondial à San Francisco le 20 février, n’apporte pas d’innovation particulièrement spectaculaire et demeure visuellement très classique. Il s’agit plutôt d’encore perfectionner chaque technologie existante, de raffiner encore l’appareil, de lui offrir une fiche technique de référence, et de lui apporter quelques gimmicks. Alors Samsung a sorti la grosse artillerie…

Trois modèles ont été présentés mercredi, à commencer par le classique S10, représentant le cœur du haut de gamme de référence et remplaçant le S9, dotéd’un écran de 6,1’’ et fort de 128 Go et 8 Go de Ram (909 €) ou 512 Go (959 €). Le S10+ est la version à écran XXL de 6,4’’, proposé à 1 009 € en version 128/8 et 1 259 € en version Performance avec dos en céramique noire plutôt qu’en verre et 512/8, alors qu’une impressionnante version coiffe la gamme avec pas moins de 1 To de capacité et 12 Go de RAM pour 1 612 €. Tous sont animés par la puce Samsung Exynos 9820, particulièrement véloce.

En entrée de gamme S10, le S10e reste particulièrement bien doté. Ce dernier reçoit un écran un peu plus petit, de 5,8’’, qui ne présente pas de bords incurvés. Le modèle fait seulement l’impasse sur quelques équipements, laissant à ses grands frères le nouveau capteur d’empreintes digitales à ultrasons placé sous l’écran, particulièrement sûr, pour se contenter d’un capteur classique sur la tranche de l’appareil. Il est facturé 759 € (128/6 Go), de quoi le placer en face d’un certain Apple iPhone X. Tous peuvent recevoir une carte micro SD pour étendre leur capacité de mémoire, ou une seconde carte SIM. A noter que la reconnaissance faciale a baissé d’un cran au passage, dorénavant en simple 2D et plus 3D, et donc beaucoup moins sûre.

A cette gamme s’ajoute un quatrième modèle qui ne sera pas disponible en France, du moins dans un premier temps : le S10 5G qui, comme son nom l’indique, sera compatible avec la très attendue norme de téléphonie 5G, un appareil extrêmement onéreux.

Tous bénéficient d’un nouvel écran AMOLED particulièrement réussi, améliorant la visibilité en pleine lumière et permettant la lecture de vidéos en HDR+, une première. Autre particularité commune, le positionnement de la caméra avant perçant un trou en haut à droite de l’écran, au lieu de former une encoche comme c’est le cas chez la plupart des concurrents. De quoi laisser l’écran recouvrir 93 % de la surface de la face avant.

  • Galaxy S10 Plus( vue arriere).
  • Galaxy S10Plus (vue avant)
  • Galaxy S10Plus (vue de profil)

Comme chez Apple, un mode sombre permet d’inverser les couleurs et de garder un arrière-plan foncé au lieu de blanc, plus reposant pour les yeux. Dans le même registre, la lumière bleue émise par les magnifiques nouveaux écrans est réduite de 42 % sans pour autant jaunir les couleurs. Côté batterie, tous sont solidement dotés (3 400 mAh pour la S10 et 4 100 pour le S10+) et compatibles avec la charge sans fil selon la norme Qi et ils peuvent à l’inverse charger un appareil compatible, comme les nouveaux écouteurs sans aucun fil Galaxy Buds. L’intelligence artificielle s’occupe quant à elle d’optimiser la charge de la batterie au fur et à mesure de l’utilisation.

La partie photo, une des grandes spécialités de Samsung depuis longtemps, est toujours plus sophistiquée, plus riche et performante. Ainsi, pour les S10 et S10+, à l’arrière de l’appareil se logent désormais trois capteurs, suivant la voie ouverte par Huawei. Ils ont chacun une focale dédiée, avec un très grand angle (c’est nouveau), une focale classique bénéficiant de l’ouverture variable du diaphragme, ainsi que d’un zoom optique x 2. L’IA embarquée permet d’aider à choisir le meilleur cadrage et elle est capable bien évidemment de reconnaître de nombreux sujets. Tous sont aussi étanches, homologués selon la norme IP68 et leur sécurité est assurée par la suite Samsung Knox.

Côté connectivité, là aussi le S10 progresse avec la compatibilité avec la norme Wifi6, quatre fois plus rapide (802.11ax) ainsi qu’une gestion intelligente du passage automatique entre Wi-Fi et LTE.

Les trois modèles S10e, S10 et S10 Plus seront disponibles au lancement le 8 mars en trois coloris : vert, noir et blanc, tous trois de type prismatique, changeant de teinte selon l’angle et la lumière. La finition est sans reproche et l’on remarque un attribut que l’on avait presque oublié, tant il tend à disparaître : la prise jack pour un casque audio est bien toujours présente.

La surprise Galaxy Fold

A côté de cette gamme, Samsung a aussi révélé à San Francisco la version définitive de son fameux smartphone pliant, la prochaine révolution dans le domaine avec enfin ici une innovation tangible. Plié, il ressemble à deux smartphones que l’on aurait placés l’un sur l’autre, reliés par une charnière. Lorsqu’on l’ouvre, l’affichage du petit écran extérieur de 4,6’’ se retrouve automatiquement projeté sur l’immense écran interne de 7,3’’, ce qui en fait une petite tablette.

Samsung_Galaxy_Fold
Le Samsung Galaxy Fold

Trois fenêtres différentes peuvent y être affichées pour profiter de l’espace disponible. Un bel objet très haut de gamme pourvu de deux batteries d’une capacité totale de 4380 mAh et 512 Go de capacité pour 12 Go de RAM. Pas moins de 6 objectifs photo le parsèment pour pourvoir déclencher en toute configuration. Un appareil qu’il nous tarde d’essayer pour vérifier le bien-fondé de son concept. Il sera disponible en France avant l’été pour un tarif atteignant des sommets, attendu autour de 2 000 €. Le prix de l’exclusivité, à moins que les concurrents travaillant sur ce type de projets (Huawei, Xiaomi…) ne le prennent de cours. A suivre…