L’InterContinental Paris – Le Grand a retrouvé tout son chic

L'InterContinental Paris - Le Grand a achevé sa transformation avec une dernière phase de rénovation marquée par de nouvelles suites signatures, le lancement d'un salon Le Club et la réouverture du célèbre Café de la Paix.
intercontinental-paris-le-grand-cafe-paix
Café de la Paix ©Jérôme Galland

L’InterContinental Paris – Le Grand vient d’achever la troisième et dernière phase de sa rénovation. Conduite par l’architecte d’intérieur Pierre-Yves Rochon, cette renaissance avait déjà vu au cours des dernières années le lancement de nouvelles chambres et suites, la transformation des salles de réunion ainsi que des espaces publics repensés.

Cette fois, ce sont ses suites signatures, situées sous les toits, qui ont fait l’objet d’un embellissement, notamment la suite La Parisienne qui célèbre la mode et le glamour avec son papier peint signé Manuel Canovas, ou la Suite Charles Garnier qui joue sur un design épuré inspiré du Lac des Cygnes.

Venant en parallèle des suites historiques de l’hôtel telles la Sarah Bernhardt, l’impériale ou la présidentielle, cette collection de suites signatures compte deux ajouts avec les suites Opéra et Eugénie. En duplex, ces deux nouvelles suites ont été conçues comme des appartements parisiens chics et contemporains, mais gardent un élément inclassable et intemporel : des vues exceptionnelles sur l’Opéra Garnier. Autre nouveauté au sein de l’hôtel, la création d’un salon Club InterContinental, hébergé au premier étage, où les clients VIP profiteront d’un service personnalisé et de privilèges exclusifs.

Réouverture du Café de la Paix

Mais la fin de cette dernière phase de travaux est surtout marquée par la réouverture du célèbre Café de la Paix, dont le décor classé a été soigneusement restauré et complété par un mobilier adapté à l’époque actuelle. Sa grande salle à manger a été divisée en deux, avec un espace donnant sur le boulevard des Capucines aux bois plus sombres et aux banquettes en velours vert, tandis que l’espace du côté de la Place de l’Opéra se fait plus léger et plus détendu, avec ses tissus imitant la paille sur les murs et un tapis inspiré de la nature.

fier de voir l’hôtel et le Café de la Paix reprendre leur place significative dans le paysage de l’hôtellerie de luxe à Paris

Côté cuisine, des plats signatures tels la salade Opéra, composée de caviar d’aubergine et de crevettes panko, le bar avec sa compote de fenouil et d’anis et, naturellement, en dessert le classique Opéra avec sa crème de café et son sirop. « Je suis fier de voir l’hôtel et le Café de la Paix, lieu de tant d’histoire et où les codes de l’hôtellerie de luxe ont été inventés, reprendre leur place significative dans le paysage de l’hôtellerie de luxe à Paris« , a commenté Christophe Laure, directeur général de l’InterContinental Paris – Le Grand.