Le Japon se ferme de nouveau

Au Japon, la poussée de covid et la crainte d'une nouvelle souche plus contagieuse de la maladie en Europe se traduisent de nouveau par la fermeture totale des frontières. Dans la région, la Corée se reconfine partiellement.

Japon-covid-frontieres

Il n’en fallait pas plus pour que le Japon sorte l’artillerie lourde pour se protéger du coronavirus. A peine le Royaume-Uni et plusieurs pays européens annonçaient avoir identifié un virus du covid plus contagieux, voici que le Japon retourne dans un splendide isolement.

Le Japon interdit donc l’entrée de tous les ressortissants étrangers non résidents. La mesure est effective ce lundi. Les autorités la justifie comme une précaution contre une nouvelle variante de coronavirus plus contagieuse venant de Grande-Bretagne. L’interdiction d’entrée perdurera jusqu’au 31 janvier.

La riposte face à la menace covid a été graduelle mais très rapide dans le temps. La semaine dernière, le Japon interdisait l’arrivée sur son territoire aux seuls étrangers en provenance du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud.

Désormais tous les étrangers sont concernés. Cela comprend également les ressortissants japonais et les étrangers résidents qui bénéficiaient depuis novembre d’un allègement. Notamment avec l’exemption de quarantaine s’ils testaient négatif au covid.

Désormais ceux-ci doivent justifier d’un test négatif 72 heures avant leur départ ET s’isoler pendant deux semaines après leur arrivée.

La Corée touchée comme le Japon

Le Japon est de fait confronté à une recrudescence de cas du à des températures extérieures hivernales, tout comme en Europe. Le 27 décembre, le pays a enregistré 3765 cas supplémentaires de personnes atteintes de covid ainsi que 58 décès. Depuis le début de la pandémie, le pays a comptabilisé 217 312 cas et 3 213 décès.

La proche Corée– qui a des conditions climatiques similaires au Japon- est également touchée. Elle a enregistré le 27 décembre 970 nouveaux cas positifs et 15 morts. Le pays recense ainsi près de 57 000 cas positifs au covid. La pandémie a également fait 808 victimes.

Le premier Ministre coréen a donc décidé de fermer les attractions touristiques, les stations de ski tandis que les hôtels ne peuvent opérer à plus de 50% de leurs capacités. Les mesures de restriction sont en vigueur jusqu’au 3 janvier. Mais elles risquent probablement d’être prolongées alors que les contaminations ne semblent pas fléchir…