Le Japon entrouvre ses portes aux voyageurs d’affaires

Le Japon a finalement décidé d'autoriser les voyageurs d'affaires vaccinés à se rendre dans le pays avec une quarantaine limitée à trois jours. Une proposition qui pourrait s'avérer un peu plus attractive pour les professionnels français ayant besoin de se rendre dans l'archipel nippon...
La pagode Chureito et le Mont Fuji (Photo : Dang Son, CC0, via Wikimedia Commons)

Ce ne sera pas un voyage aussi simple qu’avant la crise du Covid-19. Mais ce sera néanmoins un mieux-aller par rapport à la situation antérieure au Japon. Le gouvernement japonais vient d’annoncer qu’il allait simplifier les règles d’entrée pour les voyageurs étrangers se déplaçant pour motif d’affaires.

Depuis ce lundi 8 novembre en effet, le Japon autorise ainsi les visiteurs d’affaires entièrement vaccinés avec Pfizer, Moderna ou Astra Zeneca à venir dans le pays. Deux doses de vaccin sont nécessaires pour pouvoir entrer sur le territoire.

Certes la quarantaine perdure. Mais elle est réduite à seulement trois nuits. Au bout de ces trois jours, les visiteurs d’affaires sont testés. S’ils sont négatif, ils peuvent alors circuler librement dans tout le pays. Cette disposition n’est valide que pour des courts séjours au Japon qui n’excèdent pas officiellement trois mois. Les collaborateurs ou les étudiants se rendant au Japon pour une période plus longue doivent toujours se mettre en quarantaine pendant deux semaines.

La France et les autres pays francophones européens font partie des pays dont les ressortissants vaccinés sont autorisés.

Des incertitudes subsistent sur les règles d’entrée

L’une des conditions est de venir invité par une entreprise ou une organisation. Ces dernières seront contrôlées par le ministère ou l’organisme compétent avant d’établir une autorisation d’entrée sur le territoire. Les entreprises devront également surveiller les activités des étrangers autorisés pendant la première semaine suivant la fin de la quarantaine. Les informations manquent encore sur la façon dont ces entreprises locales vont procéder…

Et comme le gouvernement va continuer d’imposer pour le moment une limite de 3 500 entrées de voyageurs étrangers, il est probable qu’il faille un peu de temps pour prévoir un voyage au Japon. Si les conditions de voyage vers le Japon s’améliorent donc, on est encore loin d’une simplicité totale dans la planification d’un séjour au pays du Soleil Levant!