Retour du confinement strict aux Pays-Bas

Alors que le variant Omicron gagne du terrain, de plus en plus de pays en Europe se barricadent de nouveau à coups de confinement partiel ou total. Dans le premier cas, on compte désormais l'Irlande, dans le second les Pays-Bas.
Les Pays-Bas retournent en confinement
Amsterdam, district autour de la Westerkerk (Photo: Kamanasish Debnath, CC BY-SA 4.0)

Le variant Omicron du Covid, s’il a le même degré de dangerosité que le variant Delta, inquiète en revanche par la rapidité de sa propagation. Si l’on se réfère par exemple aux chiffres communiqués par Santé Publique France, le nombre de cas a doublé dans l’Hexagone en une semaine. Selon les données de l’agence, le nombre total de cas est passé de 172 le 11 décembre à 347 le 17 décembre. Le Royaume-Uni voit par exemple également le nombre de cas Omicron exploser.

La déferlante Omicron se traduit donc par un nouveau tour de vis dans les pays européens. Qui espèrent ralentir sa progression et surtout éviter la saturation des installations de santé publique.

Dernier pays à prendre une mesure radicale de confinement, les Pays-Bas appliquent depuis le 19 décembre un confinement strict, total. Le Premier ministre du pays, Mark Rutte, a déclaré samedi que les Pays-Bas entraient en confinement strict pendant la période de Noël et du Nouvel An. Dans le but de contenir la variante du coronavirus Omicron.

« Les Pays-Bas sont à nouveau fermés. C’est inévitable en raison de la cinquième vague qui nous arrive avec la variante Omicron« , a souligné Mark Rutte lors d’une conférence de presse sur les télévisions nationales.

Tous les magasins et services non essentiels, y compris les restaurants, les coiffeurs, les musées et les salles de sport, sont fermés jusqu’au 14 janvier. Les rassemblements en extérieur doivent se limiter à deux personnes maximum. Tandis que les particuliers ne peuvent recevoir que deux visiteurs hors foyer.

« Si l’on n’agit pas maintenant, on risque d’aboutir à une situation ingérable dans les hôpitaux, qui ont déjà réduit les soins habituels pour faire de la place aux patients atteints du COVID-19« , a souligné M. Rutte à la télévision.

L’Irlande prend des mesures hybrides

Ailleurs en Europe, l’Irlande applique un semi confinement : les pubs et restaurants ferment désormais à 20h00. Les évènements en intérieur comme les salles de conférence, les théâtres ou cinémas doivent appliquer une jauge abaissée à 50% de leurs capacités.

Pour les voyageurs étrangers, un test négatif est nécessaire pour entrer dans le pays. Seules les personnes vaccinées ou guéries du Covid peuvent faire un test antigénique (48 heures maximum). Tout autre voyageur devra avoir le résultat d’un test PCR (72 heures). Enfin, tous les visiteurs entrant en Irlande doivent effectuer un test antigénique quotidien pendant les 5 premiers jours au cours de leur séjour.