Le Touquet : le grand chic de la côte d’Opale

Avec ses maisons d’architectes aux styles éclectiques, ses casinos et ses institutions en guise d’hôtels et de restaurants, Le Touquet a conservé l’élégance qui avait fait d’elle une des grandes stations balnéaires au début du XXe siècle. Mais la station a aussi le chic pour renouveler son catalogue d’activités sportives pour découvrir le caractère sauvage de la côte d’Opale et de ses plages à n’en plus finir.

Les plages du Nord, infinies sous des ciels vieux rose frangés de gris perle, ont en son temps enchanté la grande Colette et inspiré de nombreux peintres, charmés par les lumières toujours changeantes de la côte d’Opale.
Les plages du Nord, infinies sous des ciels vieux rose frangés de gris perle, ont en son temps enchanté la grande Colette et inspiré de nombreux peintres, charmés par les lumières toujours changeantes de la côte d’Opale.

Reportage Olivier Darmon, photos Alain Parinet.

JOUR 1

Installation à l’hôtel. Activités de plage. Dîner chez Pérard.

L’hôtel : Holiday Inn Resort

Holiday Inn Resort
Hôtel Holiday Inn Resort

À l’orée de la forêt, et à moins de dix minutes à pied du centre du Touquet, l’établissement s’étire tout en longueur sous une vaste verrière centrale nimbant ses espaces publics d’une généreuse lumière naturelle. Construite dans les années 1980, sa conception, sur deux niveaux seulement, suggère une ambiance de paquebot amarré dans la verdure. Les 88 chambres traitées dans un esprit contemporain adoptent des configurations variées, certaines étant pourvues d’une mezzanine et d’autres disposant d’une terrasse en rez-de-jardin. Les deux restaurants et le bar se prolongent sur le jardin. Huit salons de 21 m² à 143 m². Vaste et agréable piscine couverte et chauffée, salle de fitness, tennis extérieur.
Av. Maréchal Foch, Le Touquet Paris-Plage • Tél. : 03 21 06 85 85
Email : hotel@holidayinnletouquet.com • Internet : www.holidayinnletouquet.com

Alternative : Le Westminster

Le Westminster
Hôtel Le Westminster

À 500 mètres de la plage, l’entrée de l’hôtel est conçue comme une scène dominant l’avenue du Verger, les Champs-Élysées locaux. Dernier survivant des grands hôtels du Paris-Plage de la Belle Époque, l’établissement a conservé ses atours Art Déco. Conciergerie, boiseries et luminaires ont été préservés avec soin, tout comme les élégants ascenseurs jumeaux aux grilles de fer forgé, dont les volutes dessinent un W. Inauguré en 1924 et faisant aujourd’hui partie du groupe Barrière, le “West” a reçu toutes les célébrités de passage dont Winston Churchill, l’Aga Khan, Marlène Dietrich, le prince de Galles. Les photos dédicacées des jet-setters des Golden Twenties tapissent le corridor du rez-de-chaussée conduisant aux deux restaurants : Le Pavillon, une étoile Michelin, et la brasserie Les Cimaises, tous deux sous la houlette du chef William Elliott. L’aménagement des 115 chambres et suites mixe raffinement contemporain et charme rétro en conservant quelques éléments d’époque. 10 salles de réunions, dont trois modulables (125 m² – 350 m²) et un espace de réception de 356 m². Spa, piscine couverte.
Av. du Verger, Le Touquet-Paris-Plage • Tél. : 03 21 05 48 48
Email : reservations@westminster.fr • Internet : www.westminster.fr

Longe-côte : marcher sur l’eau

Sur la plage à marée basse, on peut apercevoir, au loin dans les vagues, des groupes d’adeptes de longe-côte en combinaison de néoprène. L’essor de ce sport encore méconnu, né dans la région en 2005, ne fait que débuter. Il s’agit d’une randonnée pédestre d’environ 1h30 effectuée avec de l’eau entre la ceinture et la poitrine, explique Alexandre Korbas, président du club local, champion de France de la discipline. On peut utiliser des gants palmés, une pagaie ou bien rester mains nues. Cette pratique sollicite l’ensemble des muscles des bras et des jambes, elle développe aussi le souffle et l’équilibre tout en produisant un effet tonifiant de thalasso en pleine mer. Par sécurité, nous marchons en file indienne, ce qui est à la fois convivial et renforce la cohésion du groupe. En cas de chute dans une bâche , c’est à dire les baïnes du Nord, l’entraide est immédiate. Le Centre Nautique organise des sorties adaptées aux groupes.
Centre Nautique de la Manche Bertrand Lambert
Boulevard Pouget. 62 520 Le Touquet-Paris-Plage
Tél. : 03 21 05 33 51 • Email : charavoile@letouquet.com
Internet : letouquetnautisme.com

Institution : coquillages et crustacés

Pérard
Restaurant Pérard

À proximité du marché couvert des années 30, Pérard est l’incontournable restaurant de poissons et de crustacés du Touquet depuis un demi-siècle. Loin de se reposer sur ses lauriers, l’institution a diversifié les modes de dégustation en ouvrant un bar à huîtres et, depuis peu, un espace de 52 couverts sous verrière exclusivement dédié aux grillades. Dans la salle principale jouxtant la poissonnerie, c’est dans une ambiance de brasserie animée aux murs tapissés de dessins de presse que l’on savoure la célèbre soupe de poissons maison et la pêche du jour. Hommage est rendu à la fraîcheur du produit. Un sans faute.
Pérard 67, Rue de Metz 62520 Le Touquet-Paris-Plage
Téléphone : +33 (0)3 21 05 13 33
Internet : www.perard-letouquet.fr

JOUR 2

Sports à la carte. Découverte culturelle. Soirée Casino.

Wakeboard : sensations fortes

Le centre nautique du Touquet s’est doté d’un bassin dédié au wakeboard parmi les plus grands d’Europe. Tractés par un câble à une vitesse pouvant atteindre 35 km/h, les riders évoluent sur le plan d’eau où diverses rampes de saut sont installées. Initiation à fortes poussées d’adrénaline et gamelles inoubliables pour ce sport mêlant les techniques du ski nautique, du snowboard et du skate. Ouvert de Pâques à la Toussaint.
Internet : letouquetwakepark.com

Char à voile : conduite sportive au fil de l’eau

Léger et très réactif, le char à voile procure de belles sensations d’accélération, filant à plus de 40 km/h le long des plages sans fin de la côte d’Opale.
Léger et très réactif, le char à voile procure de belles sensations d’accélération, filant à plus de 40 km/h le long des plages sans fin de la côte d’Opale.

Point besoin d’être téméraire pour expérimenter le char à voile. Une fois enfilés la combinaison et le casque fournis par le club, une demi-heure suffit pour acquérir l’essentiel des manœuvres. Il ne reste plus qu’à partir à l’aventure, prudemment quand même. Les chars d’initiation ne dépassent guère les 45 km/h, mais l’impression de vitesse est démultipliée par la position de pilotage semi-allongée. “C’est une façon ludique de découvrir les environs, remarque Gabriel Valat, responsable du centre nautique et champion d’Europe de char à voile. Par vent favorable, on peut rejoindre Berck, à neuf kilomètres. Pour les team buildings, nous organisons des concours de vitesse avec mesure au radar.” Si le vent manque, le centre propose une kyrielle d’activités pour découvrir la baie de la Canche.
Centre Nautique de la Manche Bertrand Lambert
Boulevard Pouget. 62 520 Le Touquet-Paris-Plage.

Tél. : 03 21 05 33 51 • Email : charavoile@letouquet.com
Internet : letouquetnautisme.com

Soirée casino : sur les traces de James Bond

Frissons du jeu et ambiance 007 au casino Partouche.
Frissons du jeu et ambiance 007 au casino Partouche.

La soirée casino permet aux groupes de s’initier aux frissons du poker dans un cadre de légende. Il suffit de traverser la grande salle de jeu et s’immerger dans le son et lumière des machines à sous pour rejoindre l’atmosphère feutrée de la poker room et entrer dans la fiction… En 1952, lorsque Ian Fleming rédige son premier James Bond, Casino Royale, il émaille son roman de références au Touquet alors qu’il évoque la station balnéaire imaginaire de Royale-les-Eaux où se situe une partie de l’action. Idem dans Au service secret de Sa Majesté lorsqu’il décrit la somptueuse piscine art déco du front de mer, hélas démolie en 1980. De fait, Ian Fleming fut un habitué de la station comme le rappelle une photo accrochée dans la galerie de l’hôtel Westminster avec cette dédicace : “Sometimes I’m east, sometimes I’m West”. “Parfois je suis à l’est, parfois je suis au West”. Depuis, l’ombre de l’écrivain dandy plane sur la ville. Et, pour les fans de James Bond, l’affaire est entendue : l’agent 007 est “né” au Touquet !
Casino des Quatre Saisons
26 rue Saint Jean. 62 520 Le Touquet-Paris-Plage.
Tél. : 03 21 05 16 99 • Internet : www.casinoletouquet.com

Patchwork : l’architecture dans tous ses états

  • En bord de mer ou nichées dans la forêt, près de 2 000 villas font le charme de la station.
  • La villa Tata Ice, dessinée comme d’autres par H. Pouillet.
  • L’hôtel de ville du Touquet, de style gothique anglais.
  • Le marché couvert, construit dans les années 30.
À son apogée, Le Touquet fut une sorte de Dubaï assurant à ses visiteurs une bonne claque architecturale ! Certes pas à l’échelle du gratte-ciel futuriste, mais à celle de la maison individuelle. La commune compte quelque 2 000 villas, pour la plupart construites entre la fin du XIXe siècle et les années 1930. Les architectes rivalisent alors de fantaisie pour offrir à leurs riches clients des bâtiments uniques aux styles éclectiques : anglo-normand, flamand ou Tudor, voire médiéval comme dans le Village suisse, un ensemble de trois bâtisses annoncé par le profil d’un château fortifié avec tourelle d’angle et remparts crénelés.

JOUR 3

City tour et atelier cuisine, puis déjeuner gastronomique. Train pour Paris.

Restaurant : escale instructive

Restaurant L'Escale
Restaurant L’Escale

Le chef Jean-Marc Carelle n’aime pas trop programmer les cours qu’il anime. “Je préfère improviser avec ce qu’il y a dans les réfrigérateurs”, explique-t-il. Aujourd’hui ce sera, entre autres, un carpaccio de saumon au basilic thaï, mi-cuit avec des légumes sautés à cru. Saveurs, croquant et moelleux enchantent les papilles. Mais le sel de son intervention, pour 20 participants maximum, provient aussi de la façon dont il parle de ses expériences partout dans le monde, successivement aux fourneaux de l’Orient Express, du Queen Elizabeth et du Queen Mary, puis à Atlanta et à Saint Barth. De retour au bercail, l’enfant du pays dirige désormais L’Escale, mythique restaurant de l’aéroport de la station inauguré en 1936. Le cadre de l’établissement est unique. Privatisable, la grande salle de 160 couverts bénéficie d’une vue panoramique. La terrasse ouvre sur le tarmac piqueté d’avions privés et de coucous d’antan. Le site est idéal pour les soirées de gala, sans risque d’importuner le voisinage. Pour ce type de réception, Jean-Marc Carelle propose notamment des soirées Ateliers. Constituées de buffets dédiés à des cuisines étrangères ou à des produits spécifiques tel le foie gras, elles permettent d’échanger avec le chef et sa brigade.

L’utopie Paris-Plage

  • Sur l’estuaire de la Canche, Etaples-sur-Mer, la “cité des pécheurs”.
  • Le phare offre une belle vue sur la station.
  • L’hippodrome, dans le quartier chic autant que verdoyant.
  • Une colonie de phoques, dans la baie d’Authie. © Olivier Caenen
Que d’eau ! En flânant au-delà du boulevard de la mer à bicyclette ou en gyropode, on s’aperçoit que Le Touquet a une façade maritime bien plus importante qu’on ne l’imagine, donnant sur la Manche bien entendu, face aux côtes anglaises visibles par temps clair, mais aussi sur l’estuaire de la Canche. Comme toute station de villégiature créée ex nihilo, Le Touquet est une sorte d’utopie réalisée, une cité idéale en phase avec l’attrait grandissant pour les activités balnéaires à partir du milieu du XIXe siècle. Ses promoteurs, inventeurs de la dénomination Paris-Plage, géniale pour marquer les esprits, entendaient dédier le site au sport, au bien-être, mais aussi à la frivolité et au luxe, ce superflu nécessaire à la clientèle visée. D’où les deux casinos ainsi qu’un musée, une poignée de galeries d’art et une noria de restaurants et de boutiques de mode… Le tout anime les petites rues commerçantes du centre-ville, bordées de maisons aux tons pastel. Le panorama depuis le phare révèle les deux formes urbaines de la station. Coté Manche, un plan octogonal créant à chaque croisement de surprenantes ouvertures sur la mer et, à 500 mètres dans les terres, un domaine forestier qui respire la sérénité. Une ville verte avant l’heure, plantée de pins, de chênes et autres essences pour parachever les attraits du site, mais aussi fixer le sable des dunes. Ici, la géométrie s’assouplit en avenues ondoyantes. Les parcelles sont plus vastes, la voie publique doublée de pistes piétonnes et d’allées cavalières et c’est ici que sont implantés les hauts lieux de l’entre-soi, tennis, golf et hippodrome. Le nom des villas exhale l’anglomanie de la Belle Epoque et rappellent que c’est un Britannique, John Whitley, qui fut le plus puissant investisseur du Touquet au début du XXe siècle.

 

Pianiste : Gainsbourg entre en piste

Dans les années 1956-57, Serge Gainsbourg, 28 ans, vivote de petits boulots et, l’été, fait ses débuts de pianiste de bar chez Flavio, fameux restaurant touquettois renommé pour ses homards. Toujours en activité, toujours aux mains de la même famille, l’établissement a conservé le piano sur lequel le musicien interprétait les grands standards américains qui faisaient tomber les filles. Il y aurait même composé Le poinçonneur des Lilas. Les propriétaires ont gardé dans leurs archives les bulletins de salaire libellés au nom de Lucien Ginsburg, payé alors 3 200 francs la journée. Il occupait une chambre dans la maison du propriétaire et lui fera cet autographe “À mon ami Flavio sans qui Gainsbourg ne serait pas ce qu’il est.” L’artiste reviendra au Touquet à plusieurs reprises, entre autres pour réaliser sur la plage le clip de Morgane de Toi, la chanson de Renaud, et cette fois en descendant au West… En 2001, le kiosque à musique des années 1920 situé en face du Flavio a été rebaptisé “Kiosque Serge Gainsbourg”.
Restaurant Flavio. 1 & 2 Avenue du Verger – 62 520 Le Touquet-Paris-Plage
Tél. : 03 21 05 10 22 • Internet : www.flavio.fr

  • Le passage de Gainsbourg se rappelle aux souvenirs du Flavio.
  • Serge Gainsbourg © DR

 

LES ACTEURS DE L’OPÉRATION

TRANSPORT > La SNCF dessert Le Touquet depuis Paris Gare du Nord à la fréquence d’au moins cinq allers-retours directs quotidiens. Durée du trajet : 2h30.
Internet : www.sncf.com
ORGANISATION > Touquet Club Entreprise/Tourisme d’Affaires. Sylvie Grunyk.
Le Touquet Tourisme. 62 520 Le Touquet-Paris-Plage.
Tél. : 03 21 05 74 20
Email : grunyk.sylvie@letouquet.com.
Internet : www.letouquet.com
CLIENT > Secteur industriel.
Taille du groupe > 40 personnes.
Durée de l’opération > 3 jours, deux nuits.
RENSEIGNEMENTS > Office de tourisme du Touquet Paris-Plage. Palais des Congrès, Place de l’Hermitage, 62520 Le Touquet-Paris-Plage • Tél. : 03 21 06 72 00 • Internet : www.letouquet.com
GUIDES > Michelin, Hachette, Petit Fûté.

 

À lire aussi dans ce dossier : Rencontre : Patricia Rasse, Directrice Développement Tourisme d’Affaires-Mice Le Touquet-Paris-Plage Tourisme