Patrimoine : l’art londonien de la reconversion

L’offre hôtelière s'étoffe à Londres, avec l'arrivée de nouveaux établissements installés dans des lieux chargés d’histoire.
Great Scotland Yard Hotel
Le siège historique de la police londonienne deviendra en fin d’année le Great Scotland Yard Hotel

Dire que Londres rime avec prestige relève presque du pléonasme. L’offre hôtelière de la capitale britannique s’enrichit sans cesse de nouveaux établissements hébergés dans des lieux chargés d’histoire. Ces derniers mois ont vu par exemple Four Seasons s’installer au Ten at Trinity Square, derrière une monumentale façade néo-classique, celle de l’ancien siège des autorités portuaires, ou encore le Montcalm Royal London House prendre ses quartiers dans l’ancien siège de la Royal Mail. De son côté, Soho House, connu pour son mix d’hôtels VIP et de clubs privés, s’est installé dans les anciens murs de la Midland Bank, au cœur de la City. D’autres joyaux de la couronne s’apprêtent à conjuguer leur futur sur un mode hôtelier. Le siège historique de la police, celui qui a inspiré Conan Doyle ? Il deviendra en fin d’année le Great Scotland Yard Hotel. L’ancien Old War Office qui hébergea les bureaux de Winston Churchill ? Il sera transformé en un luxueux Raffles d’ici trois ans.

Ce côté high end ne concerne pas seulement les murs des hôtels, mais aussi leurs propriétaires. Ainsi Robert de Niro est-il en train de préparer l’ouverture en 2019 du Wellington, une adresse de 83 chambres avec club privé à côté de Covent Garden. D’une certaine manière, l’acteur a déjà un pied dans l’hôtellerie londonienne depuis l’été dernier. En effet, partenaire du célèbre cuisinier japonais Nobu Matsuhisa, il a pu se féliciter de l’inauguration du Nobu Shoreditch, comptant 143 chambres et sept suites. En plus, naturellement, d’un restaurant de 240 couverts.