Maroc, Algérie, Gabon : Regus renforce son catalogue en Afrique

De Casablanca à Libreville, en passant par Sétif ou Djibouti, Regus multiplie les inaugurations de bureaux et d’espaces de coworking sur le marché africain.

Regus
Le 3ème centre d’affaires Regus en Algérie a ouvert ses portes au sein du Park-Mall de Setif

Au début du mois de décembre, Regus inaugurait à Sétif sa troisième adresse algérienne, nichée au 16ème étage du Park Mall, à 10 minutes de marche de la gare et 20 minutes de voiture de l’aéroport international. Ce centre d’affaires de 671 m² réunit 41 bureaux privés, 120 postes de travail, un espace de coworking et une salle de réunion. Après les « « Les Pins Maritime » à Mohammadia et le Business centre de Bab-Ezzouar, ce nouveau « Regus Setif Park-Mall Centre » est donc le premier site algérien du groupe hors de la capitale. Son inauguration s’inscrit dans une logique d’expansion de Regus en Afrique, où les ouvertures devraient se multiplier au cours des prochains mois. D’ailleurs, un quatrième site algérien doit ouvrir ses portes à Hydra en 2020, et des projets sont à l’étude à Hassi Messaoud, Oran et Constantine.

Pour autant, c’est au Maroc que Regus a trouvé son marché de prédilection. C’est là que le groupe enregistre aujourd’hui la plus forte croissance sur le continent africain, et le nombre de centres a d’ailleurs été multiplié par deux au cours des trois dernières années. En début d’année prochaine – après avoir inauguré une nouvelle adresse à Djibouti – Regus ouvrira d’ailleurs son 15e centre au Maroc. Installé dans le nouveau centre commercial Anfa Place, à côté du Four Seasons, ce centre d’affaires « Casablanca Anfa Place » sera alors doté de bureaux privés, de 99 postes de travail, d’un espace de coworking, de salles de réunion et de 15 places de parking. « L’ouverture de notre 15ème centre à Anfa Place, un lieu réputé de Casablanca, illustre une nouvelle fois l’attractivité du Maroc pour Regus, explique Tarek Abou-Zeinab, Country Manager d’IWG en Afrique. Nous sommes très heureux de tisser un lien toujours plus fort avec le Maroc et ses entrepreneurs. En renforçant notre implantation, nous concourrons, à notre échelle, à l’amélioration de l’environnement des affaires qui séduit les investisseurs et les entreprises. Le Maroc est aussi devenu un hub continental qui permet de « mettre un pied » sur un marché africain doté de plus d’un milliard de consommateurs potentiels. Le recours aux espaces de travail partagés, flexibles et « clef-en-main » facilite cette implantation et vise à dynamiser le chiffre d’affaires des entreprises grâce à l’accompagnement sur mesure proposé par nos équipes sur place », poursuit-il.

En parallèle de cette densification, Regus part également à la conquête de nouvelles destinations business. Ainsi, le Gabon s’apprête à devenir le 21e marché africain du groupe. Le centre d’affaires « Regus Serena Building », doit ouvrir ses portes en mars prochain à Libreville, réunissant 38 bureaux privés, un espace de coworking doté d’une centaine de postes de travail et deux salles de réunion. « Nous sommes très heureux de faire notre entrée au Gabon ! Cela tombe à point nommé au moment où le Gabon souhaite diversifier son économie, développer les partenariats public-privé et renforcer son tissu entrepreneurial. L’Afrique est dans une période intéressante: la prochaine Zone de libre-échange continentale (ZLEC), à laquelle le Gabon devrait participer, va fluidifier les échanges intra-africains et permettre une meilleure mobilité des entrepreneurs entre nos différents centres sur le continent », note Tarek Abou-Zeinab.