Rail Baltica : des trains à grande vitesse pour l’espace balte

Rail Baltica est le prochain grand projet d’infrastructure ferroviaire dans le nord de l’Europe qui va permettre de rallier les capitales des Etats Baltes ainsi que la Pologne grâce à un réseau de lignes à grande vitesse et de les connecter au reste de l’Europe continentale.

Rail Baltica
Le projet Rail Baltica prévoit de rallier l'aéroport international de Riga depuis la gare centrale en 10 minutes

C’est le plus important projet jamais entrepris dans l’espace balte depuis plus de 100 ans. Si aucun retard ne se fait jour, autour de 2026, les premiers trains à grande vitesse de Rail Baltica circuleront de la Finlande vers Varsovie en passant par l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

Cette nouvelle ligne à grande vitesse, avec des trains roulant en moyenne à 200 km/heure, permettra de fait de reconnecter les pays baltes au reste de l’Europe, un retour historique dans les faits. Car, avant leur annexion par l’ex-Union Soviétique, Estonie, Lettonie et Lituanie étaient bien connectées avec la Pologne, l’Allemagne et de fait au reste du continent européen.

Soutenu par l’Union Européenne, le projet devrait représenter un investissement total de 5,8 milliards d’euros pour la construction de 870 km de nouvelles lignes. La Lituanie contribuera le plus à ce projet en apportant 2,5 milliards d’euros suivis de la Lettonie avec 1,9 milliard et l’Estonie avec 1,4 milliard.

Sept gares et trois plate-formes de marchandise multimodales pour le fret sont prévues. Pour les passagers, les trains de la nouvelle ligne à haute vitesse balte partiront de Tallin, s’arrêtant ensuite à Pärnu en Estonie, Riga et Riga-Aéroport (la plus importante plate-forme aérienne de la région) en Lettonie, puis relieront Panevėžys, Kaunas et Vilnius en Lituanie. Une seconde branche de Kaunas se dirigerait ensuite vers Varsovie.

Un tel projet va sensiblement raccourcir les temps de voyage. Rail Baltica prévoit ainsi qu’un trajet ferroviaire entre Tallin et Riga, par exemple, s’effectuera en 1h40 contre plus de cinq heures actuellement pour les 295 km de distance tandis qu’un TGV entre Riga et Vilnius parcourra la liaison en moins de deux heures. Il n’existe aucune ligne ferroviaire entre les deux capitales pour le moment, le bus ou l’avion étant les deux seules alternatives pour couvrir les 300 km de distance.

Il existe en parallèle un projet indépendant de tunnel sous le Golfe de Finlande qui n’accueillerait que des convois ferroviaires. Ce projet pourrait être accéléré pour connecter Helsinki au réseau Rail Baltica a Tallinn. Les deux capitales sont distantes d’à peine 80 km.. Le tunnel, qui coûterait quelque 9 milliards d’euros, pourrait entrer en fonction vers 2030.

Tous les trains à grande vitesse Rail Baltica de Tallinn à Varsovie et de Tallinn à Vilnius devraient circuler quatre fois par jour une fois la ligne mise en service. Leurs fréquences pourraient ensuite passer à six trains par jour dans les dix ans suivant le début de l’exploitation. En outre, jusqu’à dix trains par jour circuleront sur la ligne Vilnius-Kaunas-Varsovie. Ce qui signifie que Rail Baltica assurera une liaison ferroviaire rapide entre les capitales baltes toutes les deux heures.

Le projet prévoit de plus le lancement de deux trains de nuit sur la ligne Tallinn-Riga-Kaunas-Varsovie-Berlin et Vilnius-Kaunas-Varsovie-Berlin, permettant aux voyageurs de rejoindre le reste de l’Europe.

Les voyageurs pourront également utiliser les trains à grande vitesse pour rallier l’aéroport international de Riga depuis la gare centrale de Riga en 10 minutes environ. Des trains régionaux pourraient circuler toutes les 30 minutes. La plate-forme est de fait la première pour le trafic passagers dans l’espace balte, ayant accueilli sept millions de passagers l’an dernier.

La fréquence des trains à grande vitesse est basée sur la demande prévue de passagers, qui a été évaluée dans le plan de développement du trafic de Rail Baltica sur la période 2026 -2056.