La RATP et Mappy se fondent dans le MaaS

La RATP vient d’acquérir Mappy dans l’optique de s’imposer sur le marché de la "Mobility as a Service" (MaaS), en couvrant notamment la réservation et le paiement mobile des déplacements urbains. Les utilisateurs devraient pouvoir en profiter dès 2021.

RATP
Hiba Farès, Directrice en charge de l'Expérience Clients, des Services et du Marketing, déclare « Ensemble, avec Mappy, nous préfigurons la mobilité de demain ».

Alors que la billettique mobile tâtonne encore dans les transports franciliens – et ce malgré les initiatives lancées sur smartphone ou plus récemment le « SMS Ticket Bus » expérimenté face à la crise sanitaire – la RATP franchit une nouvelle étape en optant pour la croissance externe. Le spécialiste de la mobilité urbaine vient d’acquérir celui de la cartographie, Mappy, référençant 13 modes de transport et 25 opérateurs de mobilité, et présenté comme le troisième acteur sur le marché français. Depuis le 1er novembre, les ressources humaines et technologiques de Mappy sont donc venues renforcer le groupe RATP, avec l’ambition d’en faire le leader français du MaaS (« Mobility as a Service« ). « C’est avec beaucoup de fierté que nous cédons cet actif au groupe RATP qui devient, avec cet accord, un partenaire stratégique de long terme du groupe Solocal », explique Pierre Danon, Président-Directeur Général de Solocal. Il ajoute : « Mappy est aujourd’hui l’un des fleurons de la mobilité multimodale en France et nous le savons entre de bonnes mains pour développer son projet dans les mobilités servicielles MaaS. Cette cession est conforme à notre stratégie de recentrage sur nos métiers stratégiques. Mappy continuera à être la solution cartographique et le calculateur d’itinéraires de notre site PagesJaunes et nos clients pourront continuer à bénéficier de la visibilité préférentielle sur le média Mappy ».

Un « compagnon du quotidien » dès 2021

Pour les deux partenaires, le cap est déjà fixé : « combiner leurs services dans une même application et y inclure la possibilité d’y réserver et d’y payer, directement à partir d’un téléphone mobile, ses trajets », indique la direction du groupe RATP. Et les retombées concrètes pour les usagers ne devraient pas tarder. Dès l’an prochain, la RATP devrait lancer un tout nouveau « compagnon du quotidien », permettant sur le réseau Île-de-France de réserver et de payer ses déplacements. Une cartographie complète de la région, un GPS piéton et vélo ainsi et les adresses de professionnels alentour seront également intégrés au nouvel outil. Au niveau national, le groupe RATP prévoit d’enrichir l’offre Mappy avec un comparateur multimodal référençant de nouveaux partenaires, en s’élargissant aux offres voitures, parking relais et transports en commun. Là aussi, la réservation et le paiement seront intégrés.

nous préfigurons la mobilité de demain

« Ensemble, avec Mappy, nous préfigurons la mobilité de demain », promet Hiba Farès, Directrice en charge de l’Expérience Clients, des Services et du Marketing. « Ce que nous voulons, c’est être LE partenaire de référence des smart cities. Avec cette alliance, nous nous en donnons les moyens concrets. Nous allons explorer avec Mappy un univers où les possibilités sont nombreuses. En effet, si le secteur du MaaS est en plein développement, nous n’en sommes aujourd’hui qu’aux prémices… Tout reste à construire, à développer. Nous sommes prêts ! », poursuit Hiba Farès.

D’autres rapprochements en cours

L’intégration de Mappy par le groupe RATP n’est pas le premier rapprochement entre les univers de la mobilité et de la cartographie. A la mi-octobre, TomTom et Uber ont déjà acté un nouveau partenariat visant à affiner leurs données respectives, améliorant ainsi l’expérience des utilisateurs avec une réactivité accrue : « l’intégration des données et API Maps de TomTom par Uber dans ses applications garantira une géolocalisation de qualité dans plus de 10 000 villes à travers le monde », indiquaient alors les responsables d’Uber, ajoutant : « TomTom traite régulièrement près de deux milliards de modifications cartographiques par mois, ce qui lui permet de garder ses cartes toujours à jour. Uber et TomTom collaboreront également pour garantir que les mises à jour de la cartographique retranscrivent les changements opérés dans le monde réel. Uber remontera ainsi les informations du terrain (nouveaux axes, changements de sens de circulation, fermetures temporaires, etc) relevées lors des courses et livraisons. TomTom utilise les mises à jour transmises par ses partenaires de confiance pour fournir des données cartographiques toujours plus précises et en temps réel à ses clients ».

En outre, le marché du MaaS s’était déjà agité quelques semaines plus tôt avec le partenariat conclu entre Moovit et Cubic. Billetterie en ligne, information en temps réel, communication push avec les voyageurs : le fournisseur de solutions dédiées à la mobilité urbaine et la filiale d’Intel allient les technologies innovantes de paiement et de collecte de tarifs par téléphone mobile (Cubic) et le planificateur de trajet multimodal (Moovit). Objectif : « permettre aux gens de payer les servie de mobilité grâce à une seule application », selon Nir Erez, cofondateur de Moovit, qui couvre 3200 villes dans 104 pays, dont une soixantaine de métropoles françaises. De son côté, Cubic est présent dans de nombreuses grandes villes aux Etats-Unis.