La SNCF va tester des « bornes santé » cet été

Les voyageurs volontaires pourront prendre leur température à des bornes santé, testées cet été par la SNCF dans les gares parisiennes.

bornes-sante-sncf
La SNCF va expérimenter des bornes santés cet été. (c) Maxime Huriez / SNCF

La compagnie ferroviaire SNCF va tester des dispositifs de vérification de la température à partir du 21 juillet. Les gares parisiennes – à commencer par celle de Paris Lyon le 21 juillet, suivies à partir du 5 août par les gares de l’Est et Montparnasse – seront les premières à proposer ces « bornes santé ». La participation à l’expérimentation étant facultative, les voyageurs volontaires, et majeurs, pourront ainsi vérifier leur température avant de monter dans certains trains TGV INOUI, les clients empruntant les trains concernés étant informés de cette possibilité en amont de leur voyage par email ou SMS.

Installées en début de quai, en amont des portes d’embarquement, les « bornes santé » sont équipées d’une caméra thermique mesurant la température corporelle à distance en quatre secondes. En cas d’indication de température supérieure ou égale à 38,5°C, les agents SNCF recevront une notification sur leur terminal et se rapprocheront du voyageur un masque chirurgical neuf ainsi qu’une dosette de gel hydroalcoolique. Un deuxième test avec un thermomètre frontal pourra être réalisé par un agent SNCF si le voyageur souhaite que sa température soit confirmée. Si le client souhaite reporter ou annuler son voyage l’agent l’informera des solutions de report possible, l’échange ou l’annulation du billet étant sans frais jusqu’au 31 août.

Pour protéger la vie privée, la SNCF précise qu’un filtre de confidentialité est installé sur la borne, et que la température mesurée n’est pas affichée sur l’écran de la borne ni sur le terminal des agents : ces derniers reçoivent uniquement une notification avec le numéro de la borne concernée quand le seuil retenu est dépassé. Les données ne sont ensuite pas stockées : elles sont soit directement supprimées par l’agent SNCF, soit de façon automatique après 10 secondes d’affichage sur le terminal.