La SNCF explique le passage sous la marque InOui de son offre TGV

La compagnie ferroviaire entend clarifier son offre avec InOUI qui représentera les voyages premium en TGV dès le 2 juillet tandis que OUIgo restera dédiée au service low-cost à grande vitesse. Le site Voyages-sncf.com sera également rebaptisé OUI.sncf d'ici fin 2017.

Inoui-TGV
L'offre TGV de la SNCF passe sous la marque InOui (c) SNCF

Avoir un train d’avance en matière de services pour se préparer à l’ouverture à la concurrence sur les grandes lignes en 2020, tel est l’argument de Guillaume Pepy pour justifier le changement de nom de l’offre TGV en InOUI. Un rebranding qui sera effectif dès le 2 juillet prochain à l’occasion du programme Eté sur les rames circulant sur la nouvelle ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux avant d’être étendu cette année à d’autres axes dont Paris-Lyon et Paris-Lille. Selon la SNCF, cette offre dite « premium » associant confort à bord, services et connectivité devra représenter 75% du trafic grande vitesse en 2020 contre 25% réservé à OUIgo, son offre low cost lancée en 2013 qui ne pèse que 5% actuellement.

InOUI se caractérisera par l’existence des nouvelles classes de voyage en 1ère et 2nde classe, une voiture bar réaménagée, l’accès au wifi à bord et la validation des billets sur le quai avant le départ afin que les contrôleurs soient davantage disponibles pour les passagers au cours du trajet. D’autres services seront toutefois payants comme la présence dans les grandes gares d’un voiturier pour déposer le véhicule du voyageur au parking. »Nous espérons ainsi atteindre un taux de satisfaction de nos clients de 95% en 2020″, a précisé lundi Guillaume Pepy lors de la présentation à la presse réalisée en gare de Paris-Montparnasse.

Tablette-TGV-1ere classe
Tablette ouverte des nouveaux sièges de 1ere classe. (c) SNCF

La SNCF qui a transporté 122 millions de passagers avec ses TGV en 2016, soit une petite augmentation de 1,9% comparé à 2015, espère ainsi séduire 14 millions de voyageurs supplémentaires en 2020 et rivaliser aussi avec ses nouveaux concurrents, opérateurs du covoiturage – Blablacar en tête – et compagnie aériennes low cost comme easyJet.

Le choix de l’onomatopée « Oui » vient ainsi compléter le nouvel univers de marques du groupe SNCF qui se décline aujourd’hui avec OUIgo pour les voyages en TGV à petit prix, OuiCar pour le covoiturage et OUIBUS pour le transport de voyageurs en autocar. Dans ce cadre et même si ce choix peut apparaître surprenant, la SNCF a également décidé de rebaptiser en Oui.sncf son site de distribution Voyages-sncf.com, pourtant le 1er site marchand de France avec des chiffres à donner le tournis avec 86 millions de billets vendus l’an dernier pour 4,1 milliards d’euros de volume d’affaires. Ce basculement sur la toile sera opéré d’ici la fin 2017 promet Franck Gervais, le directeur général du site, avec à la clé une version enrichie de nouvelles fonctionnalités et apportant plus de conseils et de personnalisation au client.