Thalys va supprimer sa desserte Lille-Amsterdam

Lancée en 2014, la ligne Lille-Amsterdam sera arrêtée par Thalys le 10 décembre 2018 en raison d’un trafic jugé trop faible par la compagnie ferroviaire. Une décision critiquée par les responsables politiques et les voyageurs professionnels de la métropole lilloise.

Thalys
Thalys va supprimer sa liaison Lille-Amsterdam le 10 décembre prochain

Thalys a décidé de supprimer sa desserte entre Lille et Amsterdam à compter du prochain service annuel 2019, soit le 10 décembre prochain. Lancée en avril 2014, cette ligne n’a jamais trouvé son public selon la compagnie ferroviaire, avec des taux d’occupation trop faibles – 25% en moyenne pour les quatre trains – en raison notamment d’une baisse de trafic de 22% depuis 2015. Une chute du nombre de passagers que n’a pu enrayer Thalys malgré une politique de prix agressive. La compagnie entend utiliser ces rames récupérées en 2019 pour renforcer son offre sur ses autres lignes à grande vitesse entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

optimiser son offre par rapport aux besoins de mobilité internationale

« Avec un parc de 26 rames seulement pour parcourir tous les jours quatre pays, la mission de Thalys est d’optimiser son offre par rapport aux besoins de mobilité internationale », a ainsi confirmé Bruno Dierickx, le directeur commercial de Thalys, dans un communiqué.

Correspondance obligatoire à Bruxelles-Midi

Pour les passagers désireux de se rendre aux Pays-Bas depuis la capitale nordiste à partir de mi-décembre, Thalys les invite dans un premier temps à utiliser l’une des quinze liaisons quotidiennes entre Lille et la gare de Bruxelles-Midi puis d’embarquer à bord de l’un des 14 Thalys à destination d’Amsterdam. Cette correspondance bruxelloise permet toujours aux voyageurs d’affaires d’accomplir un aller-retour dans la journée avec un temps de parcours le plus court de 2h29 entre les deux villes.

La décision de Thalys a entraîné la réaction indignée de quelque 200 Lillois travaillant quotidiennement à Bruxelles qui ont manifesté en gare de Lille-Europe le 13 mars au matin. La Maire de Lille Martine Aubry, le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand et le président de la Métropole Damien Castelain ont adressé un courrier à Guillaume Pepy, le président de la SNCF, afin que le groupe ferroviaire trouve une solution pour les 500 navetteurs lillois, en tant qu’actionnaire majoritaire de Thalys.