Nouveaux acteurs internationaux dans le ciel indien

Le transporteur indien Vistara monte en puissance à l'international avec de nouvelles lignes depuis Francfort et Londres. Et l'on reparle aussi d'un retour de Jet Airways 2.0.
La classe affaires de Vistara (Photo: Vistara)

Les déboires du transporteur national Air India sont en fait une opportunité pour les compagnies privées indiennes de monter en puissance à l’international. La compagnie low cost IndiGo a ces dernières années accéléré sa présence à l’international. Le transporteur dessert principalement la région du Golfe, l’Asie du Sud Est et même Istanbul.

Mais c’est surtout Vistara qui souhaite devenir une alternative entre Europe et Inde. Le transporteur est un joint-venture entre Tata Sons Private Ltd et Singapore Airlines Ltd. Le transporteur bénéficie de fait de l’excellente réputation de son actionnaire singapourien.

Les premiers vols domestiques de la compagnie ont débuté en 2015 et c’est en 2019 que le transporteur a lancé ses premières lignes internationales sur Bangkok et Singapour. Elle se pose également au Moyen-Orient notamment à Doha, Dubaï et depuis janvier à Sharjah.

Vistara cultive cependant l’ambition de devenir un acteur clé du trafic Inde-Europe. A la fin août, Vistara s’est lancé sur Delhi-Londres Heathrow. Depuis décembre, la compagnie propose un vol quotidien en Boeing 787-9. Le transporteur inaugure le 16 janvier trois fréquences hebdomadaires entre Heathrow et Mumbai (Bombay). les vols prennent place chaque mardi, jeudi et samedi.

Le 18 février prochain, la compagnie se posera dans une seconde ville européenne, en l’occurrence Francfort. La compagnie proposera deux vols hebdomadaires, chaque jeudi et samedi.

Ces deux nouvelles destinations sont également desservies en Boeing 787-9. Sur toutes ses lignes européennes, le transporteur propose un produit trois classes –Business, Premium Economy et Economy. Les vols sur l’Allemagne et le Royaume-Uni font partie de « bulles de voyage » autorisées par les gouvernements indien, allemand et britannique.

Selon le site de l’aviation civile indienne, il existe également d’autre « bulles de voyage » avec la France et les Pays-Bas. On peut donc imaginer que Vistara pourrait à court terme se poser aussi à Paris.

Chronique annoncée d’un retour de Jet Airways

La compagnie se sent d’autant plus incitée à accélérer sa percée européenne que l’on annonce le retour d’un nom traditionnel dans les cieux indiens. Jet Airways espère en effet reprendre son activité pendant l’été 2021. La seconde plus importante compagnie indienne avait été déclaré en faillite fin 2018 et avait suspendu l’ensemble de ses lignes en avril 2019.

La nouvelle Jet Airways 2.0 n’a plus rien à voir avec son homologue précédent, hors le nom. Elle est en effet propriété d’un consortium appartenant à un homme d’affaires des Emirats, Murari Lal Jalan et à la société de gestion d’actifs Kalrock Capital à Londres.

Jet Airways 2.0 souhaite exploiter de nouveau ses hubs de Mumbai, Bangalore et Delhi avec un réseau de lignes domestiques et internationales. « La vision du consortium est de regagner le terrain perdu, d’établir de nouvelles références pour l’industrie aérienne avec l’image d’être de nouveau la meilleure compagnie aérienne premium opérant sur des lignes  domestiques et internationales, » selon Manoj Narendrer Madnani, membre du conseil d’administration du consortium.

« Jet est une marque qui a une histoire glorieuse de plus de 25 ans. Nous voulons redynamiser la marque en lui insufflant une nouvelle énergie, » ajoutait-il encore. Le transporteur devra cependant obtenir le feu vert des autorités de l’aviation civile indienne pour pouvoir s’envoler.