Volotea fait de la France son principal marché d’expansion en 2022

Le transporteur régional Volotea annonce que la France représentera en 2022 près de 50% de toute son activité en Europe. Grâce à l'ouverture notamment de deux bases supplémentaires dans l'Hexagone. Lille vient tout juste d'être révélé au public avec cinq lignes prévues depuis la capitale du Nord.
Un Airbus de Volotea (Photo : Volotea.com)

Volotea annonce une croissance historique de son offre en Europe en 2022, avec 39% de sièges en plus, 45 nouvelles liaisons, et près de 70 000 vols. Au total, Volotea proposera 11 millions de sièges en Europe, dépassant de loin le record de 2019 à 8,5 millions de sièges. Volotea prévoit également de transporter de 9 à 9,5 millions de passagers, soit 32% de plus que son record de 2019 à 7,6 millions de passagers.

En France, Volotea proposera 5,5 millions de sièges et 33 000 vols. La compagnie double ainsi ses capacités par rapport à 2021. Comparée à 2019, la hausse atteindra 54%. De fait, l’Hexagone représentera 49% de l’activité de Volotea. Et s’affirme ainsi comme marché stratégique du transporteur.

Volotea est présente depuis 10 ans en France. Elle exploite 6 bases à Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Strasbourg et Toulouse sur un total de 23 aéroports français desservis. Volotea a déjà dévoilé son intention d’ouvrir deux nouvelles bases. Et d’employer 60 personnes de plus dans l’Hexagone. Elle vient de révéler que Lille sera sa nouvelle base à partir du mois de mai avec cinq nouvelles lignes. On en connaîtra un peu plus dans quelques jours sur les futures destinations. Mais Volotea indique que la métropole du nord sera reliée à un total de 15 destinations. La huitième base reste pour l’instant au secret!

Plus de vols mais aussi plus de durabilité

En 2021, Volotea a accéléré sa transition vers une flotte 100% Airbus, avec pour objectif d’accroître sa performance et d’améliorer sa structure de coûts dans les deux à trois prochaines années. L’introduction des nouveaux avions s’accompagne d’un effort d’utilisation de carburants durables cette année. Cette initiative permettra de continuer de réduire l’empreinte carbone par passager et par kilomètre. Cette dernière a déjà baissé de 41% depuis 2012.

« Nous espérons qu’à partir de Pâques, le secteur commencera à se remettre des effets de la 5ème vague et qu’il y aura une croissance progressive de la demande jusqu’à la saison estivale, d’avril à octobre, où nous prévoyons d’opérer 41% de capacité de plus qu’en 2019, avant la pandémie. Nous avons pris cette décision après une analyse de la demande sur nos marchés, et après avoir réussi à maintenir un taux d’occupation moyen des sièges supérieur à 90 % depuis juin 2020 », a commenté Carlos Muñoz, fondateur et PDG de Volotea.