Air France-KLM et Air Europa attendent la validation de leur joint-venture

Air France-KLM et Air Europa vont bientôt allier leurs forces entre l’Europe et l’Amérique du Sud, dans le cadre d’une joint-venture. Les deux groupes attendent la validation des autorités compétentes.

Air Europa
Air France KLM et Air Europa vont s'associer dans le cadre d’une joint-venture

Déjà partenaires dans le cadre de l’alliance Skyteam, et partageant leurs codes depuis une quinzaine d’années, Air France KLM et Air Europa entendent aller plus loin. Les deux groupes ont décidé de s’associer dans le cadre d’une joint-venture, dont le projet attend désormais la validation des autorités en charge de la concurrence, en l’occurrence les autorités brésiliennes et européennes. Air France renforcerait ainsi sa position en Amérique latine où la compagnie est déjà associée à des acteurs comme Aeromexico et Gol.

« Le contrat d’entreprise commune entre le groupe Air France – KLM et Air Europa a été signé par les deux parties le 10 avril 2019 et est en instance d’approbation réglementaire auprès des autorités de concurrence compétentes en Europe et en Amérique du Sud » indique la direction d’Air France KLM, qui précise : « Ces processus prennent toujours plusieurs mois, d’autant plus que cette JV implique plusieurs autorités réglementaires différentes« .

La direction du groupe s’attend donc à une mise en oeuvre progressive de l’accord, qui concernera tous les flux entre l’Europe et l’Amérique centrale et du Sud. Les voyageurs d’affaires peuvent ainsi s’attendre à une connectivité accrue, Air France KLM évoquant déjà « le lancement de nouvelles routes et de vols directs entre les deux continents« .

29% de parts de marché

Pour le groupe européen, il s’agit là de renforcer ses positions, notamment vis-à-vis du groupe IAG : « Nous cherchons toujours à étendre nos services à l’Amérique du Sud et à l’Amérique centrale, et une coentreprise accélérera certainement ce processus, car nous pouvons unir nos forces pour pénétrer de nouveaux marchés et lancer davantage de services directs au profit des clients« , indique la direction d’Air France KLM, qui ajoute : « C’est aussi une réponse au paysage concurrentiel, où la JV IAG-LATAM est déjà en place et représente 31% de l’offre du marché. L’entreprise commune AFKL occupera la deuxième place avec 29 %« .