L’Airbus A220 en approche finale chez Air France

Air France poursuit le renouvellement de sa flotte avec l'intégration en septembre prochain du premier des 60 Airbus A220-300. Ces appareils vont peu à peu remplacer les Airbus A318 et A319 sur les vols courts et moyen-courriers.
Le premier Airbus A220 d'Air France peint (Photo tirée de d'une vidéo Air France)

Le premier Airbus A220 destiné à Air France a quitté les ateliers de peinture d’Airbus près de Montréal, où il a reçu les nouvelles couleurs d’Air France. Il arbore notamment l’hippocampe ailé, symbole historique de la compagnie.

L’Airbus A220 d’Air France pourra accueillir 148 passagers dans une cabine configurée en 3-2. Chaque siège aura deux ports USB. Les clients disposeront d’un accès au wifi depuis leurs appareils personnels.

L’Airbus A220 répond aux critères environnementaux ambitieux de la compagnie. En étant en effet plus léger grâce à l’utilisation de matériaux composites, l’appareil consomme 20% de carburant en moins que les actuels Airbus. Son empreinte sonore est réduite de 34%.

L’avion va donc jouer un rôle déterminant dans l’atteinte des objectifs d’Air France en matière de développement durable. Ces objectifs comprennent la réduction de 50% des émissions de CO2 en valeur absolue sur le réseau domestique au départ de Paris-Orly et de région à région d’ici à 2024. Ainsi que la réduction de 50% des émissions de CO2 par passager/km d’ici à 2030.

La sécurité des vols au cœur de l’arrivée de l’Airbus A220

Avant de transporter les clients d’Air France, l’avion sera soumis à une série de tests au sol et en vol. A son arrivée, il sera utilisé pendant plus d’un mois pour former les personnels navigants de la compagnie, dont certains ont débuté dès l’été dernier le processus dit de « qualification de type ».

Comme à chaque entrée en flotte d’un nouveau type d’appareil, Air France a constitué deux « noyaux durs ». Le premier pour les pilotes, l second pour le personnel de cabine. Qualifiés en amont, ces membres d’équipage auront par la suite pour mission de former leurs autres collègues. Les pilotes suivent pour leur part une formation sur simulateur de vol. Une fois le premier appareil livré à Air France, cette formation sur simulateur s’accompagnera d’une vingtaine de vols en conditions réelles. À terme, près de 700 pilotes d’Air France seront qualifiés sur cet appareil.

De leur côté, une cinquantaine de personnel de cabines achèvent une formation pour être opérationnels immédiatement. Ils compléteront  la formation pratique en vol des équipages de cabine dès la mise en ligne de l’A220. La compagnie va assurer la formation d’environ 2500 hôtesses et stewards.