Bordeaux, la nouvelle ville d’accueil d’easyJet

Le transporteur easyJet a ouvert une nouvelle base à Bordeaux. Cela permettra à la compagnie de fournir plus de sièges cet été tout en renforçant son maillage de lignes aériennes.

easyJet Vue du terminal billi de l'aéroport de Bordeaux d'un avion easyJet
Un avion easyJet au terminal billi © Aéroport Bordeaux

La compagnie orange a implanté le 28 mars une base dans l’aéroport de Bordeaux Mérignac. Cette nouvelle surprend peu puisque « Bordeaux représente plus de 11 % des opérations d’easyJet en France », comme l’a rappelé le président de l’aéroport, Pascal Personne. D’ailleurs, le nombre de passagers depuis ou vers la métropole aquitaine a atteint les 10 millions cette année depuis le premier vol Luton-Bordeaux en 2006. La capitale de la viticulture dispose désormais de trois Airbus A320 d’easyJet. Cela permettra, entre autres, d’étoffer l’offre de 400 000 sièges disponibles pour cet été. Cette installation constitue la suite logique de la stratégie d’easyJet dans la région, où la compagnie a augmenté ses investissements de 21 % en 2017 et a ouvert neuf nouvelles lignes en fin d’année dernière.

Un maillage domestique, touristique et business

Pour Johan Lundgren, CEO d’easyJet, la France constitue le « premier marché easyJet en Europe après le Royaume-Uni ». En effet, Bordeaux est devenue la sixième base française sur un total de 30 en Europe. La métropole représente un nœud stratégique pour son maillage domestique en France, mais aussi pour absorber les flux touristiques estivaux. Les voyageurs d’affaires y trouvent également leur compte : la compagnie a ouvert des lignes fin 2017 vers Luxembourg, Tel Aviv et Londres Southend. « Nos investissements à Bordeaux nous permettent également de renforcer notre offre à destination des voyageurs business avec des destinations domestiques et trois centres d’affaires : Genève, Lyon et Londres », a complété François Bacchetta, directeur d’easyJet France.

easyJet courtise la ville du vin

Les ambitions pour cette base ne s’arrêtent pas à son installation dans cet aéroport : « La perspective d’évolution du trafic du terminal billi est de + 50 % d’ici 2021 », a souligné Pascal Personne. La coopération entre l’aéroport et easyJet n’est donc pas prête de s’arrêter. Bien au contraire, la création de 110 emplois et les intérêts économiques que rapportent le trafic aérien semblent avoir séduits le principal élu de la ville : « L’ensemble des lignes exploitées aujourd’hui et celles qui seront créées demain conforteront la dimension internationale de notre métropole. Cette nouvelle étape est un signe fort de l’attractivité économique et touristique de Bordeaux », s’est réjoui Alain Juppé, son maire. easyJet a honoré sa ville d’accueil avec de nouvelles livrées portant la grappe de raisin, symbole de la capitale mondiale du vin.