Face au Brexit, easyjet transfère son activité Europe en Autriche

Easyjet va créer une filiale européenne à Vienne pour éviter les éventuelles restrictions sur les droits de trafic avec le départ de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne.
EasyJet
EasyJet file en Autriche pour faire face au Brexit

Les compagnies aériennes se préparent au Brexit et à ses conséquences. La compagnie britannique easyJet créée une filiale européenne en Autriche, à Vienne. L’événement en lui-même n’a rien de surprenant – les transporteurs britanniques ayant déjà indiqué depuis le vote sur le Brexit qu’ils chercheraient une solution pour rester dans l’Union Européenne. En revanche, le choix de l’Autriche constitue une petite surprise.

Le transporteur britannique va conserver toutes ses bases opérationnelles au Royaume-Uni, notamment ses bases de Londres Heathrow et Luton, les plus importantes du réseau easyJet. Un tiers de ses activités va cependant être affecté à sa nouvelle entité européenne. Ce qui représente 110 avions et 4 000 employés qui désormais seront dirigés depuis le siège viennois de la compagnie. La compagnie a demandé un certificat d’exploitant aérien (AOC, Air Operator Certificate) auprès d’Austro Control, l’autorité en charge du contrôle aérien en Autriche, et du Ministère Fédéral des Transports Autrichien. La réponse – vraisemblablement positive – devrait normalement confirmer cette semaine l’autorisation attribuée à easyJet Europe.

Easyjet devient un groupe paneuropéen de compagnies aériennes

« Avec notre nouvelle structure d’entreprise, easyJet devient un groupe paneuropéen de compagnies aériennes », indique un communiqué officiel de la compagnie. Cette dernière continuera cependant d’être cotée à la bourse de Londres. Le transfert permettra à Easyjet de préserver ses droits de trafic et son activité à l’intérieur de l’Union Européenne, soit la moitié des 78 millions de passagers que transporte la compagnie annuellement.

Pourquoi avoir choisi l’Autriche, qui, fait partie des pays dont les coûts salariaux sont parmi les plus élevés d’Europe ? Selon Thomas Haagensen, Directeur d’easyJet pour la région Autriche, Allemagne et Suisse, le choix de l’Autriche s’est fait sur des critères de sécurité, Austro Control adhérant totalement aux recommandations de l’agence européenne pour la sécurité aérienne. De plus, l’Autriche a les moyens d’accueillir les activités d’un transporteur de grande envergure doté d’une énorme flotte d’avions.
La presse autrichienne rapporte aussi l’excellente coopération avec le monde politique local, Easyjet ayant eu des contacts au plus haut niveau de l’Etat, en l’occurrence le Chancelier Autrichien Christian Kern. La presse viennoise rapporte également que la présence dans le conseil d’administration d’Andreas Bierwirth, ancien PDG d’Austrian Airlines, a certainement influencé la décision en faveur de l’Autriche.

Aéroport Vienne
Trafic passagers par compagnie aérienne sur l’aéroport de Vienne en 2016 (en %)

L’aval des autorités autrichiennes a été d’autant plus aisé que dans les faits, Easyjet est relativement peu implanté dans le pays, et ne fera pas d’ombre à Austrian Airlines. Les 110 avions d’Easyjet Europe ne seront dans les faits pas stationnés à Vienne mais resteront sur leurs bases européennes respectives. Easyjet dessert cet été dix destinations depuis Vienne, sept aéroports depuis Salzbourg, trois aéroports au départ d’Innsbruck ainsi que Londres Gatwick avec Klagenfurt. En 2016, Easyjet avait une part de marché de 2,7% sur l’aéroport de Vienne, soit 650,000 passagers. Au premier semestre 2017, la compagnie a acheminé un million de passagers depuis les quatre aéroports autrichiens mentionnés.