Les capacités aériennes démarrent 2022 en hausse selon OAG

Selon le consultant OAG, le nombre de sièges programmés par les compagnies aériennes s'affiche en hausse de 41,7% par rapport à la première semaine de 2021. L'écart se réduit avec 2020, les capacités aériennes étant désormais inférieures de 22,2% avec celles enregistrées durant la première semaine de 2021
Reprise du transport aérien selon OAG en 2021
Le trafic aérien s'affichait en baisse de 22,2% début janvier par rapport à l'avant Covid, confirmant sa convalescence selon OAG (Photo : LC)

Le trafic aérien poursuit sa convalescence, analyse le consultant OAG, qui travaille sur les capacités en sièges des compagnies aériennes. Celles-ci ont fini 2021 en baisse de 35% par rapport à décembre 2019. Soit 5,7 milliards de sièges comparés à 8,7 milliards à la fin 2019. Mais en revanche, la reprise se confirme, notamment avec une forte augmentation des capacités durant le second semestre de l’an passé. La réouverture des pays de l’Union Européenne en mai/juin puis celles des Etats-Unis, du Canada, des pays du Golfe ou encore de Singapour et de la Thaïlande se sont reflétées dans l’offre.

Pour ce début 2022, OAG indique que le variant Omicron ne se reflète toujours pas dans l’activité des transporteurs aériens. Même si le consultant pense que l’offre devrait à court terme se tasser, voir décliner. Pour tout le mois de janvier, OAG a calculé plus de 366 millions de sièges disponibles contre 246,5 millions il y a un an. Ce chiffre ne tient pas compte cependant des annulations de dernière minute. Annulations qui se multiplient avec la propagation du variant Omicron parmi les personnels aériens.

L’Europe affectée par Omicron

Si l’on compare la première semaine de janvier 2022 à celle de janvier 2020, les pays les plus performants en capacités/sièges sont le Mexique (+5,4%), la Russie (-1,1%) et l’Espagne (-7,1%). Avec un recul de 27,3% de l’offre en sièges, la France fait un peu mieux que l’Allemagne ou le Royaume-Uni. Mais elle affiche une performance bien plus médiocre que la moyenne mondiale de -22,2% (janvier 2022/2020). L’Europe reste de fait l’une des plus affectées par la baisse des capacités en ce début d’année. La faute aux fermetures de frontières en raison du variant Omicron.

Seule l’Asie du Nord-Est fait moins bien avec une baisse de 31,1% des capacités au Japon et de 55,6% de la Corée. Ce dernier pays affiche ainsi la plus mauvaise performance dans le monde.

Si l’on regarde en revanche l’évolution par rapport à la première semaine de janvier 2021, on constate bien une reprise importante. L’Europe connaît même les progressions les plus spectaculaires de ses capacités. L’Allemagne caracole à +183,2%, le Royaume-Uni à +176,2% et l’Espagne à +136%. La France enregistre aussi une croissance du nombre de sièges, mais elle est moindre. Les capacités aériennes dans l’Hexagone sont en hausse de 88,2% comparées au début de l’année 2021.

Ailleurs dans le monde, Singapour affiche d’une année sur l’autre la meilleure performance avec 125,1% de capacités supplémentaires sur la première semaine de janvier. Cependant par rapport à janvier 2020, OAG constate toujours une baisse de près de 72% de l’offre aérienne de et vers l’Île-Etat.

Changement dans l’offre globale en sièges par rapport à la semaine du 03/01/2022

Variation en %
06/01/2020 04/01/2021
MONDE -22,2% +41,7%
EUROPE
Allemagne -37,9% +183,2%
Espagne –  7,1% +136,0%
France -27,3% +  88,2%
Royaume-Uni -30,0% +176,2%
AMERIQUES
Brésil -13,1% +  26,3%
Etats-Unis –  9,8% +  57,1%
Mexique + 5,4% +  37,7%
ASIE-PACIFIQUE
Australie -27,6% +  66,8%
Chine -14,6% –     4,1%
Corée du Sud -55,6% +    2,6%
Inde -10,9% +  33,7%
Japon -31,1% +  25,1%
Singapour -71,8% +125,1%
AFRIQUE-MOYEN ORIENT
Afrique du Sud -44,2% +  13,9%
E.A.U -25,3% +  92,1%

(Source: OAG)

Pour OAG, l’effet Omicron pourrait se faire sentir en février. Mais il devrait être de courte durée selon les programmes fournies par les compagnies aériennes. Pour février 2022, le programme des transporteurs prévoit une capacité de 351,7 millions de sièges, soit un peu moins qu’en janvier. Mais il inclut un mois de 28 jours. La capacité devrait en revanche bondir en mars avec 406,2 millions de sièges programmés.

Les lignes offrant le plus de capacités sièges (Déc. 2021)
Dubaï-Londres LHR 253 567
Londres LHR-New York JFK 222 890
Copenhague-Oslo 138 950
Dubaï-Istanbul 137 093
New York JFK-Paris CDG 136 534
Istanbul-Téhéran 133 720
Lisbonne-Madrid 133 328
Paris ORY-Pointe-à-Pitre 128 371
Paris CDG-Dubaï 123 519
Dublin-Londres LHR 123 024

(Source : OAG)