Centre des Congrès, hôtels : le Puy du Fou investit sur le tourisme d’affaires

Le Puy du Fou s’apprête à investir massivement au cours des prochains mois, avec la construction d’un nouvel hôtel et d’un centre des Congrès. Objectif : renforcer son attractivité sur le marché du tourisme d'affaires.

Puy du Fou
Le Puy du Fou va investir sur le tourisme d'affaires et le volet congrès en 2020

52 millions d’euros : voilà le montant de l’investissement prévu par le Puy du Fou pour l’année 2020, un record. Cette manne financière visera notamment à attirer la clientèle entreprise, en se dotant de nouvelles infrastructures ad hoc. Ainsi, un centre des Congrès va faire son apparition sur le site vendéen. Baptisé le Théâtre Molière, ce nouvel atout MICE entend « accueillir les événements d’entreprises sous les ors du Roi Soleil dans des conditions de confort optimales », d’après les informations dévoilées à la mi-novembre. Le palais des congrès affichera une superficie de 3 500 m², et comprendra un auditorium central de 500 places, 11 salles de réunions modulables (de 40 m² à 250 m²), ainsi qu’un espace polyvalent capable d’accueillir aussi bien une réunion « classique », qu’un salon, ou un lancement de produits… A lui seul, le palais des Congrès mobilisera un investissement de 10 millions d’euros.

Le Puy du Fou peut devenir une référence dans l’univers du tourisme d’affaire

En parallèle, le parc d’attraction va ajouter un sixième hôtel à son catalogue, qui puisera son inspiration dans le château disparu de Marly. Cet établissement quatre étoiles, Le Grand Siècle, totalisera 96 chambres. Son restaurant de 500 couverts sera lui baptisé La Table des Ambassadeurs. « Adossé à une capacité hôtelière de 500 chambres et 2 500 lits, le Puy du Fou peut devenir une référence dans l’univers du tourisme d’affaire », prévient la direction du Puy du Fou, qui regarde également vers l’international. En effet, le parc vendéen essaime en Europe et même en Asie : après l’ouverture cette année d’un parc en Espagne, à Tolède, c’est vers la Chine que le concept va s’exporter prochainement. Un Puy du Fou est attendu « au pied de la Grande Muraille » à partir de 2022.