Un nouveau pas vers le certificat numérique et la fluidité des déplacements en Europe

Avec un accord provisoire entre le Parlement et le Conseil européen, une nouvelle étape a été franchie dans la mise en place d'un certificat Covid numérique au sein de l'UE. Son lancement est maintenant attendu début juillet.
certificat numérique de l'Union européenne Copyright (c) 2021 rarrarorro / Shutterstock
Copyright (c) 2021 rarrarorro / Shutterstock

Le certificat COVID numérique destiné à permettre une libre circulation des voyageurs au sein de l’Union Européenne est désormais tout proche de voir le jour, son lancement étant attendu tout début juillet. Après l’adoption, à une large majorité, des contours de ce pass sanitaire par le Parlement européen en avril dernier, sa mise en place a été débattue entre le Parlement, la Commission et le Conseil européen. Discussions qui ont abouti le 20 mai à un accord provisoire. Reste maintenant aux chefs d’état et de gouvernement d’en discuter lors de leur prochain sommet à Bruxelles en début de semaine prochaine, puis au Parlement de définitivement l’approuver début juin.

Techniquement, tout est quasiment en place, la passerelle de l’UE qui permet de vérifier les certificats par-delà les frontières est prête à être opérationnelle, et son avènement ne laisse désormais guère de doute. D’autant que ce certificat est crucial pour de nombreux pays touristiques avant le démarrage de la saison estivale, constituant une bouffée d’air pour tous les acteurs du voyage, les hôteliers et les compagnies aériennes comme les transporteurs ferroviaires ou les loueurs de voitures. D’autant qu’en parallèle, les 27 pays membres de l’UE se sont aussi mis d’accord pour accorder l’entrée aux voyageurs d’autres pays s’ils sont entièrement vaccinés contre le coronavirus.

L’enquête « Rebuild Travel Digital Health » menée pour Amadeus auprès plus de 9 000 voyageurs de neuf pays d’Europe et du monde, dont la France, montre que plus de 9 voyageurs sur 10 dans le monde – et 81% en France – seraient enclins à utiliser un passeport sanitaire numérique pour leurs futurs voyages. « Les citoyens européens sont impatients de voyager à nouveau, et l’accord d’aujourd’hui signifie qu’ils pourront le faire en toute sécurité très bientôt« , a déclaré hier la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. « Le certificat numérique européen COVID est gratuit, sécurisé et accessible à tous. Il couvrira la vaccination, les tests et l’immunité, offrant ainsi différentes options aux citoyens. Il respecte pleinement les droits fondamentaux, notamment la protection des données personnelles », a-t-elle ajouté.

Disponible en format papier, ce certificat Covid sera surtout déployé en version numérique avec un code QR faisant état de la vaccination, de la récupération de la pandémie ou de tests négatifs datant de moins de 72h pour ceux qui ne sont pas encore vaccinés, ou ne veulent l’être. « Il est maintenant crucial que tous les États membres poursuivent le déploiement de leurs systèmes nationaux afin que la solution puisse être opérationnelle le plus rapidement possible« , a invité Ursula von der Leyen.

Dans ce cadre, les voyageurs français ont déjà à leur disposition l’application TousAntiCovid qui répond aux exigences européennes et leur permettra à la fois de se déplacer dans l’UE, mais aussi d’assister en France aux événements professionnels, cultures ou sportifs rassemblant plus de 1 000 personnes.