Les chaînes hôtelières misent en masse sur la Pologne

Malgré un déclin en 2020 après des années d'expansion, les chaînes hôtelières en Pologne se préparent à reprendre leur expansion en 2022 et 2023, en accélérant leur développement à Varsovie mais aussi sur la Côte Baltique. C'est ce qu'observe un récent rapport des consultants en hôtellerie Horwath HTL qui a analysé le marché hôtelier polonais.
Varsovie s'attend à l'ouverture d'une vingtaine d'hôtels d'ici 2023 selon Horwath HTL (Photo : Luc Citrinot)

La Pologne reste l’enfant chéri des investisseurs en général et des chaînes hôtelières en particulier. Le pays aligne l’une des meilleures performances économiques de l’Union européenne. En 2019, le PIB s’était accru de 4,7% contre 1,6% dans le reste de l’Union. L’an passé, le PIB a certes chuté sous l’effet de la pandémie. Mais la décrue a été de « seulement » 2,7% contre 6,1% pour l’Europe des 27. Les experts économiques de l’OCDE estime à 3,7% la croissance du pays en 2021 tandis que l’Union Européenne table sur +4,9%.

La croissance économique est stimulée par la consommation d’une population jeune et bien formée et par le dynamisme des grandes villes -Varsovie, Lodz, Cracovie, Wroclaw, Poznan et Gdansk. Le gouvernement et l’Union Européenne soutiennent un programme d’investissements massifs de modernisation des infrastructures. 1 500 km de nouvelles routes rapides sont en construction et 2 000 km en planification. De nouveaux aéroports sortent de terre tandis que se poursuit la modernisation du réseau ferroviaire, notamment avec des lignes à grande vitesse.

Ce dynamisme économique a stimulé la consommation de voyages au cours de la dernière décennie, tant au niveau domestique qu’international.

La Pologne reste donc une destination attrayante pour les investisseurs immobiliers, selon un rapport du cabinet de consulting Horwath HTL. Elle se traduit par une croissance de l’offre hôtelière dans le pays. Le rapport d’Horwath HTL indique que le nombre d’hôtels a augmenté de près de 7 %, celui du nombre total de chambres de plus de 12 % entre 2016 et 2019.

Le Covid ne devrait pas casser les perspectives de croissance à terme

Le Covid a certes quelque peu cassé cette dynamique l’an dernier. Le nombre de nuitées dans les hôtels polonais a été divisé par deux en 2020, passant de 44,8 millions à 23 millions. Pour la première fois, l’offre hôtelière a même diminué. Selon les données de l’Office central des statistiques de Pologne, il y avait 137 hôtels de moins en 2020 que l’année précédente, soit une baisse de près de 5 400 chambres.

L’année 2021 reste encore en demi-teinte. L’hôtellerie polonaise n’a pu rouvrir ses portes qu’en mai avec une jauge de capacité de 50% puis de 75%. Selon le consultant STR, le taux d’occupation s’établissait sur les premiers mois de 2021 à moins de 20%…

Mais il semble que ce ne serait qu’un accident de parcours et l’hôtellerie s’attend de nouveau à d’excellentes perspectives de croissance en 2022.

Preuve en est: Horwath HTL constate que l’hôtellerie de chaîne a continué de progresser l’an dernier, malgré la baisse du nombre total de propriétés. Les hôtels de chaînes internationales sont ainsi passés de 198 unités en 2018 à 200 en 2019 pour finalement atteindre 225 l’an dernier.

Pour Horwath HTL, le marché polonais est en effet devenu une destination convoitée des groupes hôteliers internationaux depuis une décennie. Les cinq premières chaînes hôtelières internationales (en nombre de chambres d’hôtel) sont Accor/Orbis, Hilton Worldwide, Louvre Hotel Group, Best Western et Marriott.

La silhouette médiévale de Gdansk en fait l’une des villes les plus attractives de Pologne (Photo : Luc Citrinot)

La déferlante des chaînes internationales

Au cours des cinq dernières années, la Pologne a ainsi vu l’arrivée de nouvelles marques, par le biais d’acquisitions ou de franchises. Ont ainsi fleuri Motel One, Ibis Styles (Accor), Indigo Hotel (IHG), AC by Marriott, Moxy, Four Points by Sheraton (Marriott International), Renaissance (Marriott International), Metropolo by Golden Tulip (LHG), Leonardo Hotel et NYX (Leonardo Hotels) ou encore Crowne Plaza (IHG).

Au cours des prochaines années, de nouvelles marques telles que Vib, Sadie (Best Western), Occidental (Barceló Group), Residence Inn, Autograph Collection, Tribute (Marriott International), Radisson RED et Mövenpick (Accor) sont sur le point d’entrer sur le marché.

Selon Horwath HTL, les grandes villes polonaises, et notamment Varsovie, verraient un afflux de nouvelles propriétés.

En se basant sur les prévisions actuelles, d’ici 2023, plus de 26 nouveaux hôtels devraient ouvrir à Varsovie, créant une offre supplémentaire de 5 473 chambres d’hôtel. Cela représenterait une hausse de 33 % par rapport à l’offre actuelle de chambres.

Autre destination convoitée par les chaînes : la zone des « trois villes » (Tri-City) composée de Gdansk, Gdynia et Sopot le long de la mer Baltique. Au cours des trois prochaines années, 16 nouveaux hôtels devraient ouvrir, créant une nouvelle offre de plus de 2 336 chambres d’hôtel, soit un bond de 32 % par rapport au nombre actuel d’unités hôtelières.

Enfin, les chaînes internationales s’intéressent également à des implantations sur des destinations de loisirs. En 2020, un Radisson Blu a été ouvert à Szklarska Poręba et un autre Radisson a été annoncé pour Ostróda (district de Masurie). En outre, deux hôtels Mövenpick sont prévus. Le premier en 2022 dans la région montagneuse de Zakopane. Le second en 2023 à Kołobrzeg, sur la côte sud de la mer Baltique.