Corse : ces villages qui font l’âme du pays

L’âme corse, la vraie, c’est dans la montagne qu’il faut aller la chercher. Dans ses villages haut perchés, presque rugueux, qui ont fait l’histoire et la culture du sud du pays. Ils se sont entourés, de près ou de loin, d’une Méditerranée unique au monde où l’on plonge avec délice de la fin du mois d’avril au début du mois d’octobre.
sartene-corse-1
Sartène ou la “plus corse des villes corses” pour Prosper Mérimée. En abordant ce village dominant le golfe du Valinco, les voyageurs se rappelleront leurs lectures de jeunesse, Colomba et Matteo Falcone. Par delà les images reliées à l’île, les histoires de vendetta et d’honneur, Sartène dévoile à travers son dédale de rues son caractère à la fois riant et austère, montagnard bien qu’insulaire. Typiquement corse donc. © Alain Parinet

Les Corses ont l’habitude de dire que leurs routes ont été tracées par des mulets indécis. Et, au regard des méandres, des épingles à cheveux et des effets de montagnes russes, on les croit volontiers. On est tellement brinqueballé qu’on aurait même tendance à en rajouter en se demandant si les mulets en question n’auraient pas, comme le dit avec beaucoup d’humour Françoise Xenakis, un peu forcé sur la bouteille. À gauche, à droite… C’est terrible, si terrible que, sous peine de haut-le-cœur, on occulte le paysage – même si l’on est passager arrière d’un très confortable 4×4 – pour ne garder que la route et rien d’autre dans sa ligne...