Easyjet se renforce encore à Berlin, en attendant le nouvel aéroport

Easyjet va encore renforcer sa présence sur les aéroports berlinois. La compagnie low cost vise notamment la clientèle affaires qui représente plus du tiers du total de ses passagers vers la capitale allemande. Le tout, en attendant l'ouverture du nouvel aéroport, annoncée en octobre 2020. Enfin...

Easyjet-berlin
Easyjet poursuit son expansion à Berlin.

Il y a près de quinze ans qu’Easyjet dessert Berlin, mais cela fait maintenant un peu plus d’un an et demi que la compagnie low cost a gagné ses galons de transporteur majeur dans la capitale allemande, et cela, suite à la faillite de son concurrent Airberlin. Depuis lors, Easyjet ne cesse de renforcer sa présence sur les deux aéroports de la ville, Schönefeld et Tegel. Avec 35 avions basés à Berlin, le transporteur low cost a une part de marché de 35% du trafic passagers. Son implantation à Tegel, plate-forme située à six kilomètres au nord du centre-ville, lui a permis de séduire une clientèle importante, celle des voyageurs d’affaires.

Le transporteur séduit notamment de nombreux professionnels sur les lignes intérieures reliant Tegel a Düsseldorf, Francfort, Munich et Stuttgart, mais également sur les liaisons à destination des grandes métropoles européennes comme Londres, Madrid, Milan, Paris, Stockholm ou Vienne. Sur ces lignes, la compagnie a notamment retravaillé ses horaires afin d’optimiser son offre pour le marché affaires en démultipliant le nombre de vols le matin et le soir. Ce qui a fait bondir le taux de remplissage de 66% en janvier dernier à plus de 85% aujourd’hui.

Fort de cela, le transporteur va continuer son expansion berlinoise avec un vol quotidien sur Bruxelles à partir de cet hiver, ligne qui avait été suspendue en 2017. La compagnie a également confirme le lancement de deux fréquences hebdomadaires entre Nantes et Berlin Tegel cet hiver et la prolongation de ses quatre vols hebdomadaires sur Toulouse ainsi que de ses deux vols quotidiens sur Manchester.

Le transporteur propose ainsi une soixantaine de destinations depuis Tegel et près d’une cinquantaine à Schönefeld. A Tegel, Easyjet propose sur la France des vols sur Orly et Roissy, Bâle-Mulhouse, Biarritz, Montpellier, Nantes, Nice et Toulouse. Vers Schönefeld, la compagnie propose des liaisons vers Paris CDG, Bâle-Mulhouse, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes et Nice.

Vous aimez cet article ? Recevez notre newsletter

Cependant, la croissance d’Easyjet à Berlin reste limitée. Selon Stephan Erler, nouveau directeur Allemagne de la compagnie, Easyjet doit plutôt gérer une pénurie de slots dans les airs et d’espaces au sol. Tegel est en fait au bord de l’asphyxie avec un nombre de passagers qui a de nouveau bondi de 25% au premier semestre de 2019, soit la plus forte croissance de tous les aéroports allemands.

Les deux plates-formes berlinoises souffrent en fait des retards accumulés par le désormais tristement célèbre aéroport de BBI (Berlin Brandenburg International). Celui-ci –avec une capacité de 28 millions de passagers – aurait dû être inauguré en 2011. Quatre reports de dates plus tard, l’aéroport n’est toujours pas opérationnel. La direction des aéroports berlinois promet une ouverture pour octobre 2020. Ce mardi, s’exprimant devant le parlement régional du Land de Brandenburg, le PDG des aéroports de Berlin Engelbert Lütke Daldrup s’est de nouveau montré optimiste en expliquant que l’ouverture pour la saison IATA de l’hiver 2020 n’était pas remise en question. Des équipes techniques sont en train de vérifier que toutes les conditions de sécurité sont enfin réunies. Pour l’instant, tout semble être aux normes… Une bonne nouvelle pour Easyjet et les autres compagnies aériennes. “Nous devrions accroître fortement notre présence à l’hiver 2020 suite à l’ouverture du nouvel aéroport. Nous sommes déjà en pourparlers avec la direction de l’aéroport en ce qui concerne notre implantation”, indiquait Stephan Erler aux médias allemands.