EasyJet et Virgin Atlantic repositionnent Manchester sur l’axe transatlantique

EasyJet et Virgin Atlantic viennent de signer un accord qui permet aux passagers d'acheter des vols avec correspondance entre l'Europe et l'Atlantique Nord via la plateforme en ligne " Worldwide by easyJet".
Easyjet et Virgin
Avion d'easyjet parqué à Manchester. (Photo : Manchester Airport - Terminal 3 by Anthony Parkes)

EasyJet et Virgin Atlantic viennent d’annoncer que la plateforme en ligne « Worldwide by easyJet » intègre désormais Manchester. Elle permet aux passagers des deux compagnies de bénéficier de correspondances sur l’Atlantique Nord. Les clients voyageant ainsi au départ d’Europe avec easyJet bénéficient des vols Virgin Atlantic au départ de l’aéroport britannique.

Ce partenariat permet d’accroître les possibilités de correspondance notamment sur le très important axe États-Unis/Europe. Manchester était avant la crise du covid le premier aéroport britannique hors de Londres avec un trafic de près de 24 millions de passagers par an. La plate-forme était notamment connectée à de nombreuses villes en Amérique du Nord ainsi qu’au Moyen-Orient, au sub-continent indien et à la Chine. Manchester devrait terminer l’année 2021 avec un trafic de 5 millions de passagers. En 2020, l’aéroport avait touché un bas historique avec tout juste 2,5 millions de passagers.

Grâce à la technologie Dohop de « Worldwide by Easyjet », les clients peuvent facilement faire jouer les correspondances entre les vols easyJet et Virgin Atlantic à Manchester. Les destinations de correspondance sur l’Atlantique Nord comprennent pour le moment La Barbade, New York et Orlando. D’autres destinations pourraient suivre à l’été 2022.

Manchester, 9ème aéroport « Worldwide by Easyjet »

« Worldwide by Easyjet » a démarré en septembre 2017, permettant aux clients de connecter des vols easyJet via Londres Gatwick à des vols long-courriers. Le système propose plus de 5 000 possibilités de correspondance entre ses destinations et celles de ses partenaires. Le système au fil du temps a intégré d’autres plates-formes de correspondances. On compte ainsi Amsterdam, Edimbourg, Milan-Malpensa, Paris-CDG et Orly ou encore Venise. A Berlin, Worldwide travaille avec le réseau de la DB. C’est la première fois qu’un partenaire ferroviaire fait partie de la plateforme « Worldwide by easyJet ». Manchester devient donc le 9ème aéroport à rejoindre la plateforme en ligne.

Le principe pour les utilisateurs de « Worldwide » est une « auto-correspondance ». Le bagage est certes acheminé automatiquement vers la destination finale. Mais ni easyJet, ni son partenaire ne prennent en charge le temps de correspondance du passager. Le voyageur doit intégrer un « temps de correspondance » de 2 heures et 30 minutes en moyenne. Ce qui lui donne suffisamment de temps pour changer de vol et de terminal. Cependant, si un passager rate un vol de correspondance, »Worldwide by easyJet » le transfére sur le prochain vol disponible.

EasyJet relie Manchester au départ de six destinations en Europe francophone: Bâle/Mulhouse, Bordeaux, Genève, Lyon, Nice et Paris CDG.