Airbus-Emirates : fin de l’histoire pour l’A380

C'est désormais officiel : la fin de l'A380 est actée. Les négociations entre Airbus et Emirates n'ont pas permis de convaincre la compagnie aérienne, qui opte pour des A330neo et 30 A350. Condamnant ainsi le très gros porteur à l'horizon 2021.

Emirates
L'A380, pilier de la flotte Emirates

Sans grande surprise, Airbus a donc officialisé jeudi la fin du programme A380, et précisé la date de la dernière livraison. Revoyant son plan de vol, Emirates a bien décidé de prendre un virage stratégique, troquant ses très gros porteurs pour des appareils de plus petites capacités, plus simples à remplir. « La conséquence de cette décision est que notre carnet de commandes n’est plus suffisant pour nous permettre de maintenir la production de l’A380, et ce, malgré tous nos efforts de ventes auprès d’autres compagnies ces dernières années. Cela mettra un terme aux livraisons d’A380 en 2021 », a déclaré Tom Enders, Pdg d’Airbus, qui évoque une « annonce douloureuse pour nous et les communautés A380 dans le monde entier ».

triste que le programme n’ait pu être maintenu

Le Pdg d’Emirates, SA Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, s’est dit pour sa part « déçu de devoir abandonner notre commande, et triste que le programme n’ait pu être maintenu », tout rappelant : « Emirates est un fervent partisan de l’A380 depuis sa créationL’A380 est un avion merveilleux, que nos clients et nos équipages adorent. C’est un différenciateur pour Emirates ».

La décision ne surprendra pas outre mesure les spécialistes du dossier. Avec le temps, l’A380 a montré ses limites, et surtout imposé des contraintes aux compagnies aériennes comme aux aéroports. Les premières étant souvent contraintes de revoir le prix des billets à la baisse pour faire face aux capacités XXL du superjumbo. Les seconds devant adapter leurs infrastructures pour s’adapter aux spécificités de l’A380.

Le patron d’Airbus peut néanmoins se consoler avec les autres commandes passées par Emirates, à savoir 40 A330neo et 30 A350 : « Même si nous regrettons la décision de la compagnie aérienne, le choix de l’A330neo et de l’A350 pour assurer sa croissance future est un formidable gage de reconnaissance pour notre famille extrêmement compétitive de gros-porteurs », souligne d’ailleurs Guillaume Faury, Président d’Airbus Commercial Aircraft et futur Président exécutif d’Airbus. Quant aux salariés de l’avionneur, ils devraient être réaffectés sur d’autres modèles plus demandés aujourd’hui : « Airbus engagera des discussions avec ses partenaires sociaux dans les semaines à venir concernant les 3 000 à 3 500 postes susceptibles d’être affectés par cette décision dans les trois prochaines années. Toutefois, l’actuelle montée en cadence de l’A320 et la nouvelle commande de gros-porteurs d’Emirates offriront de nombreuses possibilités de mobilité interne », indiquent les responsables d’Airbus dans un communiqué.

L’A380 restera un pilier de notre flotte jusque dans les années 2030

Mais que les fans d’A380 se rassurent : ils auront encore l’occasion de voir l’A380 déployer ses ailes pendant quelques années encore… « Gardez à l’esprit que l’A380 continuera à sillonner le ciel pendant de nombreuses années et que nous garantirons bien évidemment le support complet de la flotte A380 de nos clients », prévient d’ailleurs Tom Enders. Le Pdg d’Emirates confirme : « L’A380 restera un pilier de notre flotte jusque dans les années 2030 et, comme nous l’avons toujours fait, Emirates continuera d’investir dans nos produits et services embarqués afin que nos clients puissent être assurés que l’expérience de l’A380 d’Emirates sera toujours de première qualité ».

La conférence de presse des dirigeants d’Airbus, officialisant la fin de la production des A380